Retour à la normale sur la route 155

Le gravier a été retiré de la route... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le gravier a été retiré de la route 155 au kilomètre 97.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Les quelque 960 tonnes de gravier et 400 tonnes d'asphalte recyclé, qui ont servi au rehaussement temporaire de la route 155 au kilomètre 97, ont été retirées de la chaussée par le ministère des Transports du Québec.

La circulation était de retour à la normale en fin de journée mardi. Il faut dire que le niveau de la rivière Saint-Maurice a considérablement baissé à cet endroit.

«Ça fait suite à notre collaboration avec Hydro-Québec qui nous a régulièrement fourni les niveaux de l'eau [...] À partir de ça, on fait le suivi et c'est ce qui nous a permis d'en venir à la décision de retirer les matériaux», a fait savoir le porte-parole régional du ministère, Jean Lamarche.

Une quinzaine de camions, une pelle mécanique et un balai mécanique ont permis la réalisation des travaux et le nettoyage de la route. Le MTQ a également confirmé que les quelque 1500 tonnes de matériaux qui sont récupérés sur la route 155 vont être entreposés en vue d'être réutilisés.

Une évaluation de cette portion de la route 155 sera faite prochainement afin de s'assurer que les travaux n'ont pas affecté la route.

«Selon nos calculs, ça ne devait pas arriver, mais il y a toujours une évaluation sommaire qui se fait», a indiqué M. Lamarche.

Rappelons que le MTQ avait rapidement demandé à ce qu'on déploie une couche de gravier sur 150 mètres de longueur et d'une épaisseur de 25 à 30 centimètres pour permettre à la circulation de se dérouler le plus normalement possible dans des conditions de crues printanières hors de l'ordinaire.

Au total, 12 centimètres d'eau s'étaient accumulés sur cette partie de la route 155. Le MTQ avait restreint la circulation aux camions, aux camionnettes et à certains VUS. La route avait été fermée aux petites voitures pendant plusieurs heures.

Le maire de La Tuque se réjouissait de la situation qui vient mettre un point final aux débordements causés par une importante crue des eaux dans le Haut Saint-Maurice.

«La situation ne dérangeait pas tellement. Ils ont bien fait d'attendre un peu pour s'assurer que tout est sous contrôle. Je suis bien content que ça revienne à la normale, surtout qu'on sait que ce sera une grosse fin de semaine sur cette route-là (en raison de l'ouverture de la pêche)», a commenté Normand Beaudoin.

Ce dernier estime que la facture s'élèvera aux alentours de 100 000 $ pour la Ville de La Tuque.

«C'est surtout du monde qu'on a mis en temps supplémentaire. C'est quand même très bien considérant les autres villes. [...] On s'est toujours gardé une réserve dans nos budgets pour ce genre de choses. On va prendre cet argent-là alors ça n'affectera pas le budget et tout va continuer normalement», a-t-il mentionné.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer