Les poules bientôt autorisées à La Tuque

Les poules urbaines seront bientôt autorisées à La... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les poules urbaines seront bientôt autorisées à La Tuque.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) La Ville de La Tuque s'apprête à légiférer sur plusieurs éléments qui ont retenu l'attention dans les derniers mois et les dernières années.

Selon toute vraisemblance, les poules urbaines, les potagers en cour avant et les fermettes à l'extérieur de la zone agricole seront autorisés. Un secteur de la municipalité a également été ciblé pour les mini-maisons qui gagnent en popularité. On veut préparer leur arrivée plutôt que de réagir.

«On s'est inspiré de ce qui se faisait ailleurs pour faire ces règlements-là», a commenté le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

La nouvelle réglementation devrait, si tout va comme prévu, entrer en vigueur au courant de l'été, possiblement à la fin juillet.

Selon ce qu'a pu apprendre Le Nouvelliste, les projets intégrés de mini-maisons seront permis sur les terrains à proximité du parc de maisons mobiles à l'entrée sud de la ville, devant le parc des Chutes.

«Ça arrive un peu partout, il fallait aller de l'avant avec ça [...] Maintenant, c'est clair. Il y a des règlements à respecter», a commenté M. Beaudoin.

Les poules en ville, qui sont interdites à l'heure actuelle à l'intérieur du périmètre urbain, seront également autorisées et réglementées. 

Un seul poulailler par terrain sera toléré et il devra être dans la cour arrière ou sur le côté. Un maximum de trois poules devra être respecté sur les terrains de moins de 1500 m2, et de cinq poules pour les autres. Les coqs seront interdits.

«Ça va être défendu de faire le commerce des oeufs. C'est pour consommation personnelle. [...] Il y avait de la demande pour les poules. On avait toujours refusé, mais on s'est dit qu'on était peut-être rendu là. Il ne faut pas être à l'encontre du progrès», a mentionné le maire de La Tuque.

Les potagers en cour avant seront aussi permis sous plusieurs conditions, entre autres, la superficie maximum du jardin ne pourra pas excéder 20% de la cour avant. La Ville devrait également interdire l'utilisation du fumier frais. Les potagers seront acceptés lorsqu'il sera impossible d'en avoir un en cour arrière ou sur le côté dans toutes les classes d'usages résidentiels à l'exception des maisons mobiles selon nos informations.

Le règlement sera aussi modifié pour les fermettes. Actuellement, elles sont permises uniquement à l'intérieur d'une zone agricole. Avec la nouvelle réglementation, elles pourront être autorisées à titre de constructions complémentaires à une maison unifamiliale isolée dans toutes les zones rurales, agricoles et récréo-forestières situées à l'extérieur des terres du domaine de l'état. Certaines règles devront être suivies. La superficie minimale du terrain devra être de 5000m2 et la superficie maximale du bâtiment sera de 120m2

La Ville prévoit aussi de permettre les élevages de chats à l'extérieur des périmètres urbains de La Tuque, La Croche, Parent, Clova et Base Radar, à condition, entre autres, d'être situés à l'intérieur d'un bâtiment destiné à cet usage et d'avoir d'excellente condition d'hygiène et de propreté en tout temps sur les lieux et que la situation ne soit pas une source d'ennuis pour le voisinage.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer