Résidence des Bâtisseurs: ouverture à l'automne 2018

Le président du Groupe Résidences des Bâtisseurs, Pierre... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le président du Groupe Résidences des Bâtisseurs, Pierre Michaud, était à La Tuque pour y présenter les grandes lignes du projet. On l'aperçoit aux côtés de Réjean Harvey, directeur de l'hébergement.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(La Tuque) Évaluée au coût de 14 millions de dollars, la construction de la Résidence des Bâtisseurs, sur les anciens terrains de l'église Marie-Médiatrice à La Tuque, devrait commencer dans quelques semaines.

Et son ouverture est prévue à la fin du mois de septembre 2018 «en tenant compte des impondérables qui peuvent survenir lors de la réalisation de projets de cette ampleur».

Voilà l'information qui fut transmise mercredi par le président du Groupe, Pierre Michaud, devant la Chambre de commerce et d'industrie du Haut-Saint-Maurice. 

«C'est un projet que nous mûrissons déjà depuis plus de trois ans, et dont nous sommes très fiers. Il consolide notre présence dans les régions du Québec. Il illustre notre intérêt et notre intention d'offrir à nos retraités actifs, autonomes ou semi-autonomes les meilleures conditions de vie dans un milieu convivial, sécuritaire, rassurant et stimulant», a-t-il lancé.

Créé en 2003, le Groupe Résidences des Bâtisseurs s'est donné comme vocation de développer et d'administrer des résidences pour personnes retraitées en région, partout au Québec.

«Des résidences sécuritaires, de construction soignée et de finition supérieure, proposant des aménagements de restauration, de loisirs et d'animation de pointe, offrant des services de santé et de soutien 24/7 ainsi qu'une gestion d'avant-garde», a-t-il précisé.

Le Groupe est maintenant présent à Rivière-du-Loup, Chambly, Coaticook, Louiseville, Québec, Sept-Îles, Matane, Valleyfield, Vaudreuil, Baie-Saint-Paul et, bientôt, à La Tuque. Suivront ensuite La Malbaie et Cowansville. «À l'exception du Manoir Sully à Québec, nous sommes établis à l'extérieur des grands centres et c'est ce que nous souhaitons», s'est plu à souligner le conférencier du jour.

Pourquoi La Tuque? «Parce qu'une analyse de marché a permis d'identifier des besoins précis en faveur de la construction d'une résidence de dernière génération pour les retraités autonomes et semi-autonomes d'ici. Comme partout ailleurs, la population latuquoise est vieillissante et les besoins évoluent. La Résidence des Bâtisseurs - La Tuque viendra donc combler un manque dans l'offre de logements avec services pour cette clientèle», justifie M. Michaud.

Ce nouvel édifice ultramoderne comptera 136 unités de logement: studio, 3 ½ et 4 ½, incluant 25 chambres d'unité de soins aménagées à l'intention des personnes en perte progressive d'autonomie. On pourra y accueillir environ 170 résidents vivant seuls ou en couple.

«Depuis l'ouverture de notre bureau de prélocation à La Tuque le 13 avril 2016, la population a démontré un grand intérêt pour notre projet. Fait intéressant, les couples de retraités actuels ou en devenir se sont manifestés en grand nombre, particulièrement pour des logements de 4 pièces ½. Ce type de logement est très en demande et nous en avons donc ajouté à notre offre. La plupart de ces logements ont déjà trouvé preneur», a-t-il conclu, disant vouloir encourager l'économie locale.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer