Chasse à l'orignal: un «sujet chaud pour les gens de La Tuque»

Richard Blais, vice-président de la FédéCP Mauricie est... (Courtoisie)

Agrandir

Richard Blais, vice-président de la FédéCP Mauricie est en compagnie de la conférencière Joëlle Taillon.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Le congrès de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) Mauricie a eu lieu, pour une troisième année consécutive, à La Tuque.

Près de 130 personnes se sont déplacées des quatre coins de la région pour approfondir leurs connaissances sur les cervidés, mais également pour discuter de l'état de la population d'orignaux dans la zone qui touche la région.

«On avait un sujet chaud pour les gens de La Tuque. Les chasseurs de La Tuque se posent des questions et ça leur a permis de s'exprimer. Ils sont là sur le terrain et ils constatent qu'il se passe certaines choses», a lancé Richard Blais, vice-président de la FédéCP Mauricie.

Trois éléments ont attiré l'attention lors de cette journée: le débalancement entre les mâles et les femelles, les tiques et les mâles relativement jeunes. Deux conférences ont été présentées dans le cadre de l'événement.

Joëlle Taillon, biologiste et co-auteur du livre Sur la piste de nos cervidés, est venue discuter, entre autres, des sens des orignaux tels que son ouïe aiguisée, son odorat fin et sensible...

«L'orignal, par exemple, est capable de voir les couleurs. Souvent, les chasseurs ne le savent pas. Mme Taillon est allée dans les détails, mais de façon vulgarisée», a commenté M. Blais.

Il a aussi été question des comportements saisonniers de l'orignal et des parasites comme les tiques d'hiver, un problème qui inquiète de plus en plus.

Un biologiste de la FédéCP, Michel Baril, a été le deuxième expert à s'adresser aux participants. Il a présenté quelques données du ministère, mais il a surtout tenu une consultation sur l'état de la population d'orignaux dans la zone 26, qui inclut La Tuque.

«Il a présenté des chiffres de 2010 à 2016. C'est là qu'on observe une certaine baisse dans la récolte [...] C'est un signal d'alarme. Le terme alarme est peut-être un peu fort, mais c'est définitivement un signal», a lancé Richard Blais.

«Les analyses montrent que la situation de l'orignal est bonne dans la très grande majorité des zones alors qu'il n'y a pas ou peu de baisse de la récolte de mâles adultes. La baisse importante de la récolte est associée au secteur autour de La Tuque qui comprend plusieurs zecs et pourvoiries», a-t-il ajouté.

On explique la situation notamment parce qu'il s'agit du territoire le plus accessible de la zone 26, que la pression est forte et que c'est à cet endroit que la récolte de mâles adultes est la plus élevée.

L'objectif principal de cette discussion était de permettre aux participants de s'exprimer et de fournir des éléments au ministère afin que des mesures correctives soient apportées à la situation.

«Les questions et les réponses vont être envoyées au ministère», assure M. Blais.

Les commentaires et suggestions des participants ont été nombreux. 

Ils ont, entre autres, noté un débalancement des sexes prononcé, le changement climatique qui influence la température à la période de chasse, la migration des habitats fauniques, de l'absence de délégué du gouvernement lors des rencontres de l'association...

«La problématique de l'abattage excessif des orignaux par les autochtones a aussi été abordée», a mentionné Richard Blais.

Les amateurs de chasse ont aussi avancé l'idée de restreindre l'abattage du mâle une année sur deux, ou d'interdire la chasse aux veaux.

Les participants ont également proposé des pistes de solutions. Ils accepteraient de contribuer pour améliorer les connaissances par le prélèvement de dents sur les spécimens abattus par exemple. Ils seraient également prêts à accepter des modalités d'exploitation plus restrictives.

«Trois permis pour un orignal ça commence à circuler. Ce n'est pas unanime, mais ça circule», a conclu M. Blais.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer