La Tuque va demander des redevances à Hydro-Québec

La Tuque souhaite qu'Hydro-Québec lui verse des redevances...

Agrandir

La Tuque souhaite qu'Hydro-Québec lui verse des redevances pour l'exploitation des barrages sur la rivière Saint-Maurice.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Les compressions gouvernementales ont donné du fil à retordre à l'organisation municipale de La Tuque. Le conseiller Claude Gagnon compte bien trouver une solution avant de devoir couper dans les services aux citoyens. Il a annoncé ses couleurs récemment. Il veut qu'Hydro-Québec verse à la Ville des redevances pour l'exploitation des barrages sur la rivière Saint-Maurice.

«J'ai comme motif d'aller chercher de nouveaux revenus pour la Ville. On ne peut plus couper, la prochaine chose qu'on va couper, ce sont les services. Il faut absolument aller chercher de nouveaux revenus. Un des moyens, c'est d'aller chercher des redevances sur les barrages hydro-électriques au même titre que l'Alberta ou Terre-Neuve avec le pétrole. C'est une revendication que je veux qu'on entreprenne et que je vais piloter», a lancé Claude Gagnon.

D'ailleurs, il a affirmé qu'il devrait présenter un dossier au conseil de ville dans un avenir rapproché. Il sait toutefois que ce ne sera pas facile et que le combat s'annonce long et ardu.

«Hydro-Québec est aussi puissant que le gouvernement. Il va nous falloir des appuis politiques si on veut obtenir ce qui nous est dû», a lancé Claude Gagnon.

Le maire de La Tuque estime lui aussi que ce sera David contre Goliath. Toutefois, le combat est essentiel. «Ça va faire! On a peut-être des redevances pour les deux petits barrages de Rapide-des-Coeurs et Chutes-Allard, mais avec le nombre de barrages qu'on a chez nous, il va falloir qu'Hydro-Québec s'assoie et réalise qu'on mérite des redevances. Ils ont harnaché notre rivière chez nous», a lancé Normand Beaudoin.

«On sait très bien qu'il y a Hydro-Québec et après le Bon Dieu. Ce n'est pas évident de faire affaire avec eux. C'est la vache à lait du gouvernement, mais nous on veut pallier les coupures», a-t-il ajouté.

Ce n'est pas la première fois que le sujet revient dans l'actualité. Le dossier a déjà fait couler beaucoup d'encre. 

Il y a une dizaine d'années maintenant, le député de Saint-Maurice, Robert Deschamps, était parti en croisade pour l'obtention de redevances pour la Mauricie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer