Centrale de cogénération à Opitciwan: un pas de plus vers la réalisation

Christian Awashish... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Christian Awashish

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Le projet de centrale de cogénération à base de biomasse forestière résiduelle à Opitciwan vient de franchir un pas important vers sa réalisation. Hydro-Québec a publié certaines informations techniques sur le projet en vue d'un éventuel appel de propositions.

Cette initiative a notamment pour but de permettre aux entreprises intéressées de prendre connaissance des caractéristiques du réseau d'Opitciwan.

«On lance un avis aux joueurs sur le marché, c'est-à-dire les entreprises qui pourraient répondre à l'appel de proposition, pour leur dire de se préparer. Les grandes caractéristiques de ce que l'on souhaite vont être indiquées quand on va lancer l'appel de propositions... bientôt», a commenté Marc-Antoine Pouliot, attaché de presse d'Hydro-Québec.

En effet, la société d'État a fait savoir qu'elle lancerait sous peu, en collaboration avec la communauté atikamekw, son appel de propositions pour l'achat d'électricité produite par cogénération à base de biomasse forestière résiduelle pour alimenter le réseau autonome d'Opitciwan. 

«Nous souhaitons convertir progressivement l'alimentation de nos réseaux autonomes à des sources d'énergie fiables, moins chères, plus propres et tenant compte des réalités sociales des communautés. C'est dans cette perspective que nous irons de l'avant avec un appel de propositions pour de la cogénération à la biomasse à Opitciwan», a résumé le président d'Hydro-Québec Distribution, David Murray. 

Hydro-Québec a publié en milieu de semaine un document contenant des informations techniques spécifiques au réseau autonome d'Opitciwan. 

Le Conseil des Atikamekw d'Opitciwan a accueilli avec grande satisfaction la nouvelle. Il faut dire que la communauté tient beaucoup au projet qui pourrait créer plusieurs emplois. 

«C'est un pas de plus vers la concrétisation d'un projet que nous souhaitions ardemment et pour lequel nous n'avons ménagé aucun effort. Je suis particulièrement heureux et fier qu'Opitciwan devienne la première communauté autochtone en réseau autonome à faire l'objet d'un projet de production d'énergie renouvelable par Hydro-Québec», a déclaré le chef Christian Awashish.

Ce dernier parlait, au mois de mars dernier, d'un projet qui pourrait varier entre 30 et 60 millions de dollars et créer entre 15 et 20 emplois. Toutefois, Hydro-Québec n'a voulu avancer aucun chiffre à ce stade-ci.

Le Conseil n'a pas manqué de souligner qu'il s'agissait d'un projet structurant pour la communauté puisqu'il procurera de nombreux bénéfices, autant sur le plan économique qu'environnemental. 

«La mise en opération de la centrale aura notamment pour effet bénéfique de diminuer la dépendance au diésel, réduisant du même coup les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que d'améliorer les perspectives de développement de la scierie d'Opitciwan tout en permettant la mise en chantier de nouveaux projets de développement économique», a souligné le conseil.

Avec ce projet, la communauté atikamekw d'Opitciwan deviendrait la deuxième communauté non reliée au réseau principal d'Hydro-Québec, après les Îles-de-la-Madeleine, à faire l'objet d'un appel de propositions visant à substituer la production électrique au diesel par une source de production moins polluante.

La communauté locale, représentée par le Conseil des Atikamekw d'Opitciwan, sera partenaire du promoteur dont le projet aura été sélectionné selon le processus d'appel de propositions qui sera éventuellement mis en place par Hydro-Québec.

Les informations techniques sont disponibles sur le site d'Hydro-Québec à l'adresse: http://www.hydroquebec.com/distribution/fr/marchequebecois/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer