Résidences des Bâtisseurs à La Tuque: construction au printemps

Pierre Michaud, président du Groupe des Bâtisseurs, et... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Pierre Michaud, président du Groupe des Bâtisseurs, et Réjean Harvey, directeur de l'hébergement, montrent un plan du projet.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) On l'annonçait récemment, le projet «Les résidences des Bâtisseurs», une imposante résidence pour personnes âgées, ira de l'avant et remplacera l'église Marie-Médiatrice au coin des rues Paquin et Réal à La Tuque.

Si tout va comme prévu, la construction de la phase 1 devrait débuter au printemps 2017 et les premiers résidents pourraient intégrer les logements à l'été 2018.

«On aurait aimé débuter cet automne, mais il y a les délais pour la démolition de l'église. Par ailleurs, tout se déroule très bien et on a une bonne collaboration avec la Municipalité», a lancé Pierre Michaud, président du Groupe des Bâtisseurs.

L'investissement pourrait totaliser une vingtaine de millions de dollars après les deux phases. On estime créer une cinquantaine d'emplois.

«La première phase devrait probablement être moins chère. Quand on parle de coûts, il faut faire attention. On parle aussi d'équipements, de mobiliers, etc. On parle de 11 ou 12 millions $. Le coût de construction, lui, devrait tourner autour de 7,5 millions $», a détaillé M. Michaud.

La prélocation se déroule très bien, selon le président. Ce dernier s'est dit satisfait des résultats. Des ajustements ont été apportés au plan pour satisfaire la demande.

«On a ajouté certaines grandeurs d'appartements qui étaient très en demande. On parle de quatre et demie. On va regarder la possibilité d'augmenter le nombre de quatre et demie et faire d'autres ajustements par rapport à la localisation des appartements», a mentionné Pierre Michaud.

Pas question de diminuer le nombre d'appartements, les dirigeants regardent plutôt pour agrandir un peu le projet.

«Fondamentalement, ça ne changera pas la phase I du projet. Ce sera quelques unités en plus ou en moins», a affirmé M. Michaud.

La première phase du projet prévoit aux alentours de 140 logements, dont 25 unités de soins. Des logements sont encore disponibles à la location. 

«Ce n'est pas parce qu'on démarre le projet que tout est loué. Il y a encore des disponibilités, et c'est le moment car il reste encore de bons emplacements», a commenté Rejean Harvey, directeur de l'hébergement.

Le promoteur a d'ailleurs ouvert un local à cet effet. Il est possible de voir les plans détaillés, des photos... Les clients peuvent même faire une visite virtuelle. 

Rappelons que la Ville a récemment confirmé que l'église serait achetée, décontaminée et démolie par la Ville avant d'être revendue au promoteur au plus tard en mai 2017.

Des souvenirs de l'église Marie-Médiatrice

L'église disparaîtra du paysage dans les prochains mois, toutefois les résidents auront l'occasion de reconnaître des objets qui ont été récupérés par les promoteurs dans la chapelle. 

«On a une demi-douzaine d'objets, entre autres, un autel, un tabernacle, une statue, un crucifix, un petit chemin de croix... On ne pouvait pas prendre d'objets trop volumineux parce que la chapelle ne sera pas immense», a souligné M. Harvey.

Appels d'offres

Les plans seront achevés dans les prochains mois et ensuite l'entreprise va lancer les appels d'offres. «On souhaite faire affaire le plus possible avec des entrepreneurs locaux», a confié M. Michaud.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer