Projet de 15 millions $ à la scierie de Rivière-aux-Rats

Un investissement pouvant aller jusqu'à une quinzaine de... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un investissement pouvant aller jusqu'à une quinzaine de millions de dollars pourrait aller de l'avant à la scierie de Rivière-aux-Rats au printemps prochain.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Un projet de modernisation nécessitant un investissement pouvant aller jusqu'à une quinzaine de millions de dollars pourrait aller de l'avant à la scierie de Rivière-aux-Rats au printemps prochain, selon ce qu'a appris Le Nouvelliste.

Une lueur d'espoir pour ces travailleurs de la Haute-Mauricie qui, depuis plusieurs mois, vivent dans l'incertitude.

Produits forestiers Résolu, partenaire de Produits forestiers Mauricie (PFM) avec la Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice, n'a pas voulu confirmer que le projet se concrétisera. 

Toutefois, on peut croire que les nouvelles sont bonnes puisque les employés ont été mis au parfum du projet.

«Effectivement, on travaille sur un projet d'investissement en collaboration avec notre partenaire, la Coopérative. On a présenté ces informations-là à nos travailleurs. Il y a beaucoup d'éléments qui doivent se régler pour qu'on soit en mesure de le réaliser, mais somme toute, c'est quelque chose de positif», a fait savoir Karl Blackburn, directeur principal, Affaires publiques et relations gouvernementales chez PFR.

«On souhaitait en parler à nos employés dès le départ pour une question de respect et surtout pour qu'on puisse faire une équipe. Pour que ce projet soit porteur, il est important que nos partenaires soient impliqués dans le processus», a-t-il ajouté.

Une bonne nouvelle pour les quelque 300 travailleurs rattachés de près ou de loin à la scierie.

Il s'agit du même projet de modernisation qui avait été mis sur la glace. En mars 2015, les dirigeants parlaient d'un projet avoisinant les 10 millions de dollars qui aurait permis de maintenir 90 emplois en forêt et d'en créer 40 nouveaux par l'ajout d'une troisième faction à la scierie de La Tuque. 

«C'est essentiellement le même projet. Il a été actualisé et ajusté en fonction de la réalité d'aujourd'hui. C'est un projet assez majeur», a ajouté M. Blackburn.

Par ailleurs, les opérations forestières sont, pour le moment, toujours au point mort. Mais, selon nos sources, elles seraient sur le point de reprendre.

Le syndicat des travailleurs n'a pas voulu confirmer ou infirmer la nouvelle. Le président du syndicat, Herman Martel, a refusé de commenter le dossier. «C'est possible», a-t-il simplement lancé. 

Rappelons qu'en décembre 2015, les employés de la scierie avaient été mis à pied pour une période indéterminée. 

La nouvelle avait créé une onde de choc dans la communauté de la Haute-Mauricie juste avant les Fêtes. Les travailleurs avaient été rappelés au boulot au début de l'été, après plus de six mois d'incertitude.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer