Enfin le cellulaire sur la route 155

La téléphonie cellulaire sur la route 155 entre... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

La téléphonie cellulaire sur la route 155 entre Shawinigan et La Tuque pourrait être disponible d'ici 2018.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) La Ville de La Tuque a annoncé, mercredi, que le projet de téléphonie cellulaire pour la couverture de la route 155 était remis sur les rails.

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, était... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, était très heureux de faire l'annonce du projet. 

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

La Ville a trouvé un nouveau partenaire qui, en plus d'assurer des services cellulaires sur la route entre Shawinigan et La Tuque, pourrait desservir la petite municipalité de Lac-Édouard.

L'entreprise Solutions Ambra est prête à construire quatre tours en Mauricie, un projet de cinq millions de dollars. Il faudra toutefois que Québec et Ottawa contribuent financièrement.

«Étant donné qu'aucune compagnie cellulaire n'était intéressée à améliorer la couverture déficiente dans la région, nous avons immédiatement commencé à faire des démarches pour trouver une solution alternative. [...] Nous avons confiance de pouvoir régler le problème dans un délai raisonnable», a fait savoir le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

Si tout va comme prévu, l'implantation devrait débuter en 2017 et l'objectif est que le projet soit terminé en 2018. La première phase consiste en la construction de deux tours, aux kilomètres 42 et 90, pour assurer un service cellulaire continu aux usagers de la route 155 sans interruption de Shawinigan à La Tuque

On prévoit également la construction d'une troisième tour pour offrir des services cellulaires aux résidents de Saint-Joseph-de-Mékinac, ainsi que la construction d'une quatrième tour pour offrir des services cellulaires aux habitants de la municipalité de Lac-Édouard.

«Il n'y a pas une semaine où un villégiateur ne me demande pas quand le réseau cellulaire va être disponible. Il y avait une très forte demande. C'est un plus pour Lac-Édouard, il n'y a aucun doute», a commenté le maire de Lac-Édouard, Larry Bernier.

Le projet permettra aussi d'assurer une meilleure fiabilité des services de télécommunications en Haute-Mauricie pour éviter les situations de coupure complète de services téléphoniques qui ont eu lieu à quelques reprises dans le passé.

«Ça va aussi mettre sur pied un lien de redondance, un lien de secours pour empêcher les interruptions de services prolongées», assure Patrice Bergeron, directeur du Service de développement économique et forestier (SDÉF).

Il faudra toutefois trouver l'argent pour la réalisation du projet. On estime qu'il faudra aux alentours de cinq millions de dollars pour y parvenir. La Ville de La Tuque aimerait aller chercher trois millions de Québec et Ottawa.

«L'entreprise privée ne peut pas assumer ça toute seule, car il n'y a pas de rentabilité possible. Il faut absolument aller chercher de l'aide financière», confirme Patrice Bergeron.

«Les villes vont aussi être mises à contribution», a ajouté le maire de La Tuque. Ce dernier précise toutefois que ce sera de «petits montants». Il martèle que c'est pour la sécurité des usagers de la route que les efforts sont multipliés pour résoudre le problème.

«Je suis très heureux ce matin de pouvoir annoncer que nous avons la solution entre les mains et qu'il ne nous manque qu'un coup de pouce de nos gouvernements pour le régler», a lancé Normand Beaudoin.

Il a aussi souligné que le député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, avait donné un «appui inconditionnel» au projet. Le maire de La Tuque ira bientôt à la rencontre de la députée provinciale, Julie Boulet, à ce sujet.

«Depuis longtemps qu'on en parle, qu'on en rêve et là on s'en va vers la concrétisation de quelque chose», a souligné M. Champagne qui est lui-même un utilisateur de la route 155.

«On a développé avec eux un modèle d'affaires viable qui va permettre d'avoir la téléphonie cellulaire chez nous, mais aussi, potentiellement dans d'autres régions du Québec», a-t-il ajouté.

Le député fédéral n'a pas voulu s'avancer quant à l'implication financière du gouvernement. Impossible de savoir si Ottawa versera de l'argent dans le projet, et de quel programme pourrait provenir l'argent.

«Ça fait des mois qu'on se rencontre pour faire avancer le dossier, mais on n'est pas rendu là. [...] Le montage financier reste à déterminer, mais je suis confiant qu'on va y arriver», a-t-il dit.

Solutions Ambra, qui pourrait investir jusqu'à deux millions de dollars dans le projet, prévoit aussi offrir un service Internet aux résidents de Lac-Édouard et de Saint-Joseph-de-Mékinac en utilisant les nouvelles infrastructures.

Lorsque le projet sera complété, les efforts seront consacrés à poursuivre le service sur la route 155 de La Tuque jusqu'au Lac-Saint-Jean. On sait toutefois déjà qu'il faudra des investissements beaucoup plus importants en raison de plusieurs contraintes.

«On sait qu'il y a du travail à faire sur la portion nord de la route. Par contre, c'est beaucoup plus complexe et dispendieux, mais on va s'y attaquer prochainement. On veut que ce soit fait aussi le plus rapidement possible», a affirmé Patrice Bergeron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer