La Fondation du CSSS du Haut-Saint-Maurice inquiète pour son avenir

Le CIUSSS de la Mauricie-Centre-du-Québec a confirmé que... (Audrey Tremblay)

Agrandir

Le CIUSSS de la Mauricie-Centre-du-Québec a confirmé que dès le printemps, la gestion du stationnement serait sous sa responsabilité, privant ainsi la Fondation du CSSS du Haut-Saint-Maurice de près de 95 % de ses revenus.

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) La Fondation du CSSS du Haut-Saint-Maurice avait raison de craindre le pire, c'est-à-dire de perdre son moyen de financement le plus important.

Le CIUSSS de la Mauricie-Centre-du-Québec a confirmé que dès le printemps, la gestion du stationnement serait sous sa responsabilité, privant ainsi la fondation de près de 95 % de ses revenus. Une rencontre aura lieu la semaine prochaine.

«La Fondation est inquiète pour son avenir, mais encore plus pour ses sources de revenus», a commenté sa présidente, Isabelle Voyer. Cette dernière n'a voulu émettre aucun autre commentaire avant la rencontre avec le président-directeur général du CIUSSS de la Mauricie-Centre-du-Québec, Martin Beaumont, prévue au début du mois de février.

Dans une entrevue accordée au Nouvelliste à la fin de 2015, Martin Beaumont avait confirmé que les revenus du stationnement iraient désormais dans les coffres du CIUSSS. Il avait soulevé une question d'équité.

La Fondation l'avait invité à venir répondre aux questions lors d'un point de presse qui n'a jamais eu lieu. La décision du CIUSSS envers la gestion des parcs de stationnement devait être rendue publique à ce moment. Toutefois, M. Beaumont avait annulé sa présence sans donner de raison.

La rencontre de la semaine prochaine permettra aux deux parties de discuter d'une démarche de repositionnement stratégique des activités philanthropiques de la Fondation.

«Le CIUSSS MCQ a pour priorité de rencontrer les membres du C.A. de la Fondation avant de commenter publiquement. [...] Il est important pour le CIUSSS de privilégier d'abord une communication avec les membres du C.A.», a fait savoir Anne-Sophie Brunelle, conseillère en communication du CIUSSS de la Mauricie-Centre-du-Québec.

Rappelons que depuis sa naissance en 1986, la Fondation du CSSS du Haut-Saint-Maurice a remis plus de trois millions de dollars au Centre de santé pour l'acquisition d'équipements, notamment, l'obtention d'un scanner en 2000 et son remplacement en 2011 pour environ 1,2 million de dollars.

De plus, la Fondation a également investi 750 000 $ dans divers projets de développement, dont le récent réaménagement du GMF. Elle a aussi participé, l'an dernier, à l'acquisition de trois lits de naissance qui étaient requis dans le cadre de la réorganisation du Centre Mère-Enfant (CME).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer