La Tuque aura quatre cadres en moins au mois d'avril

L'hôtel de ville de La Tuque.... (Archives)

Agrandir

L'hôtel de ville de La Tuque.

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Collaboration spéciale) Les compressions budgétaires du gouvernement ont des impacts sur le budget de la Ville de La Tuque. Les conséquences sont bien réelles, quatre postes de cadre disparaîtront de l'organisation municipale en 2016.

Les dirigeants de la municipalité ont rencontré les cadres la semaine dernière et les employés en début de semaine pour les informer de la situation. Toutefois avant de devoir faire des coupes, la Ville a proposé un programme de départ volontaire aux cadres admissibles.

Le conseil municipal a adopté, mardi, une résolution qui permet de mettre en place un programme de départ volontaire pour les employés-cadres. L'objectif est de réduire leur nombre de 10 %, soit quatre postes en moins.

Le programme vise, entre autres, à rationaliser l'effectif de la Ville et à réduire de façon récurrente les coûts directs et indirects de main-d'oeuvre.

«L'objectif, c'est qu'il y ait quatre cadres qui partent à la retraite. [...] Si on est chanceux, on va atteindre notre objectif sans être obligé d'annoncer qu'il y ait quatre personnes qui perdent leur emploi», soutient le directeur général de la Ville de La Tuque, Marco Lethiecq.

«Le programme est basé sur ce que la loi prévoit, c'est-à-dire que l'allocation est établie sur la base d'un mois de salaire par années de service continu à la Ville. L'allocation maximale est de 18 mois», a-t-il expliqué.

Par ailleurs, l'objectif de quatre postes doit absolument être respecté. Les dirigeants de la Ville n'auront d'autre choix que d'abolir des postes si l'objectif n'est pas atteint avec le programme de départ volontaire.

Les employés ont jusqu'au 26 février pour faire connaître leurs intentions. Après cette date, si l'objectif n'est pas atteint, la Ville devra faire des choix.

«Si on n'atteint pas l'objectif, on va devoir réellement couper des postes en fonction des priorités de l'organisation municipale», lance M. Lethiecq.

Un comité d'analyse sera créé le 29 février et les gens qui auront choisi de se prévaloir du programme et qui seront admissibles devraient quitter le 1er avril prochain. 

«Ce n'est pas de gaieté de coeur que nous offrons ce programme à nos employés-cadres. Ce n'est surtout pas parce que nous ne sommes pas satisfaits de leur travail, ni parce qu'on pense que l'organisation a un surplus de personnel. Il s'agit d'une décision très difficile qui est liée strictement aux coupes budgétaires qui nous sont imposées par le gouvernement. Tout ce qui pouvait être coupé dans le budget a été coupé, y compris la masse salariale», a commenté le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer