Terrain de l'église Marie-Médiatrice: 140 appartements dans la première phase

On voit sur cette illustration un aperçu de... (Courtoisie)

Agrandir

On voit sur cette illustration un aperçu de la résidence. Il s'agit d'une perspective au coin des rues Réal et Paquin.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Collaboration spéciale) Les promoteurs du projet «Les résidences des Bâtisseurs» ont présenté, mercredi soir, les détails de leur plan à la population latuquoise.

Une importante résidence pour personnes âgées devrait remplacer l'église Marie-Médiatrice au coin des rues Paquin et Réal à La Tuque. À la fin des deux phases de construction, le projet devrait avoir près de 200 appartements, une pharmacie et un salon de coiffure. L'investissement pourrait totaliser plus de 20 millions de dollars et créer une cinquantaine d'emplois. 

«Ça fait longtemps qu'on veut venir s'installer à La Tuque. Pourquoi? La ville correspond à notre modèle de ville et de région éloignée qui n'est pas desservie par des résidences pour personnes âgées de dernière génération», explique Pierre Michaud, un des associés du Groupe des Bâtisseurs.

Une étude de marché réalisée par l'entreprise privée aurait démontré que les besoins sont existants en Haute-Mauricie.

«L'étude a clairement déterminé qu'un minimum de 140 logements peut être construit à La Tuque», affirme M. Michaud.

C'est d'ailleurs ce nombre d'unités qui est visé par la première phase du projet qui pourrait aller de l'avant dès l'automne prochain si la location se passe bien. Ce seront majoritairement des unités de type studio, des 3 et demi et des 4 et demi, mais il y aura également 25 unités de soins incluses dans les 140.

«On va voir comment le marché va répondre. Dans la phase deux, on va répondre au besoin de la population», souligne M. Michaud.

Ce dernier a également insisté sur les nouvelles normes de sécurité et du code du bâtiment qu'il juge très importantes pour la clientèle. 

Les promoteurs veulent également conserver des éléments liturgiques de l'église Marie-Médiatrice, qui sera démolie, pour la chapelle à l'intérieur de leur projet.

Les appartements ont été dévoilés dans leur ensemble, en plus des plans détaillés, des résultats de l'étude d'ensoleillement et de l'impact sur le voisinage, des services, et d'un aperçu des coûts.

Un centre de prélocation sera aménagé au centre-ville. Il devrait ouvrir ses portes dès janvier. Les personnes intéressées pourront avoir une bonne idée des unités et des services qui seront offerts.

La réunion avait deux objectifs, évidemment de présenter le projet, mais également pour expliquer les procédures légales et permettre aux gens de s'exprimer.

Le projet comporte quatre aspects dérogatoires soit un 4e étage, son usage commercial au rez-de-chaussée (interdit dans ce secteur), les cases de stationnements, qui serait 53 au lieu de 145, et des marges latérales de 3 mètres au lieu de 5 mètres. 

Rappelons que la Ville de La Tuque a adopté une résolution autorisant la signature d'une offre d'achat de 290 000 $ pour l'église Marie-Médiatrice. L'offre d'achat est toutefois conditionnelle à la réalisation du projet «Les résidences des Bâtisseurs».

C'est la Ville qui prendra en charge la démolition de l'église. Le coût a été estimé par une firme spécialisée à plus ou moins 300 000 $. Le terrain sera par la suite revendu le prix payé aux promoteurs. Il faut dire que l'église était à vendre depuis déjà près de 8 ans.

Pour le maire de La Tuque, le projet représente une occasion unique de contrer l'exode des aînés et même de voir des aînés revenir à La Tuque. «On veut garder notre monde et c'est une des façons de le faire», a conclu Normand Beaudoin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer