Le maire de La Tuque siégera sur le Comité sur la forêt de l'UMQ

Normand Beaudoin, le maire de La Tuque.... (Audrey Tremblay)

Agrandir

Normand Beaudoin, le maire de La Tuque.

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) L'Union des municipalités du Québec (UMQ) a annoncé dernièrement la création d'un nouveau Comité sur la forêt, formé d'élus municipaux de toutes les régions forestières du Québec.

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, veut être proactif dans ce nouveau comité. Il a d'ailleurs déjà participé à une première réunion le 20 novembre dernier, à Québec, en compagnie d'élus municipaux de toutes les régions forestières du Québec.

«C'est très important pour moi que les préoccupations de la Mauricie soient entendues au sein du Comité sur la forêt de l'UMQ. [...] La forêt est un moteur économique très important pour les régions comme la Mauricie et beaucoup de communautés sur l'ensemble du territoire québécois. Je suis très heureux et fier de pouvoir participer à cette démarche, en plus d'avoir l'occasion de représenter La Tuque à cette table», a déclaré Normand Beaudoin.

Dès la première rencontre, un plan d'action a été adopté pour mettre en oeuvre des mesures ciblées pour le développement durable de l'industrie forestière. Le comité proposera entre autres des mesures afin d'intensifier la sylviculture sur le territoire québécois et visant à développer des entreprises forestières à plus haute valeur ajoutée. 

Les membres du comité ont insisté sur l'importance d'instaurer une nouvelle collaboration entre le milieu municipal et les partenaires du secteur forestier.

Ils ont également invité le gouvernement à réaffirmer sa vision du développement de l'industrie forestière.

L'UMQ participait d'ailleurs, mercredi à Québec, à une initiative conjointe avec des partenaires municipaux, de l'industrie et de milieux économiques, pour inviter le gouvernement à poser des gestes concrets pour assurer la compétitivité de l'industrie forestière québécoise et la création d'emplois et de richesse pour toutes les régions du Québec.

Rappelons que l'économie de 220 municipalités québécoises dépend principalement du secteur forestier qui produit 8,7 milliards $ d'exportations et génère 59 000 emplois directs dans toutes les régions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer