Palais de justice de La Tuque: les agents de la paix en services correctionnels préoccupés

Le palais de justice de La Tuque.... (Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le palais de justice de La Tuque.

Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) Le manque de sécurité et de confidentialité du palais de justice de La Tuque dérange et incommode les avocats, certes, mais ils ne sont pas les seuls. Le syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ) a également le dossier à l'oeil, puisqu'ils sont considérablement concernés par la situation.

«Ce n'est pas une situation unique à La Tuque. Ce n'est pas le seul palais de justice qui est désuet où il n'y a pas eu d'investissement dans les pavillons cellulaires depuis des années. Il y a des problématiques de sécurité, soit pour que les agents correctionnels fassent leur travail, soit la pratique avec les avocats», souligne le président du SAPSCQ, Mathieu Lavoie.

Ce dernier confirme d'ailleurs que des incidents sont survenus dans le passé au palais de justice de La Tuque. Il faut dire que les lieux sont particulièrement étroits, si bien que les agents correctionnels utilisent la salle d'audience pour dîner. Ils doivent également composer avec une fenêtre teintée du mauvais sens...

«On sait qu'il manque de cellule, qu'il n'y a pas de parloir. Au niveau de la sécurité, c'est difficile de travailler dans ce contexte-là. On doit également passer à travers la population. Il manque beaucoup d'aménagement qui devrait être fait pour être plus sécuritaire pour les agents correctionnels, les avocats et la population également. Il y a des investissements majeurs à faire à La Tuque», soutient M. Lavoie.

Ce dernier a confirmé que le syndicat aurait un oeil là-dessus, surtout en ce qui a trait à la santé et à la sécurité.

Rappelons que Le Nouvelliste a publié la semaine dernière des témoignages de certains avocats qui faisaient état du manque flagrant de sécurité et de confidentialité au palais de justice de La Tuque.

Il avait été également possible d'apprendre à la suite de ce reportage que des travaux étaient priorisés par le ministère de la Justice au palais de justice de La Tuque. Des travaux qui comprendraient l'ajout de salles d'entrevues pour que les avocats puissent rencontrer leurs clients et un escalier dédié pour l'accès des détenus.

Le projet, présentement analysé par la Société québécoise des infrastructures (SQI), est en partenariat également avec le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) et le Ministère de la Sécurité publique.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer