Scierie: Richard Garneau interpelle à nouveau Québec

La scierie de Rivière-aux-Rats.... (Photo: courtoisie)

Agrandir

La scierie de Rivière-aux-Rats.

Photo: courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Avec la vente des actifs de l'usine Laurentide à la Ville de Shawinigan, Produits forestiers Résolu tourne une page importante dans l'industrie régionale des pâtes et papiers. En Mauricie, la multinationalen'exploite plus maintenant que la scierie de Rivière-aux-Rats, qui vacille toujours au gré du marché... et de la volonté du gouvernement du Québec de réduire le coût de la fibre.

Richard Garneau, président et chef de la direction chez Produits forestiers Résolu, ne s'est pas fait prier pour réitérer l'importance de cet enjeu lors de son passage à Shawinigan mardi.

«Il y a une demande pour le bois de sciage», convient-il. «Ça va en augmentant. On sait qu'il y a moins d'arbres disponibles, avec toutes les pressions des activistes. Mais j'espère que nous serons en mesure d'exploiter cette scierie pendant longtemps.»

L'an dernier, Produits forestiers Résolu avait avancé la possibilité d'un investissement de dix millions de dollars pour moderniser cette usine, ajoutant ainsi une cinquantaine d'emplois. La compagnie exigeait une garantie d'approvisionnement à long terme et elle n'est jamais parvenue à obtenir un volume suffisant pour confirmer la réalisation de ce projet.

Pire, au printemps, Produits forestiers Mauricie cessait ses opérations pour une durée indéterminée, happée par un marché au plancher. Les activités de rabotage ont repris le 20 juillet, puis celles de sciage le 10 août. Mais l'avenir demeure précaire dans les conditions actuelles.

«Il faudra reparler à Mme (Julie) Boulet», suggère M. Garneau. «En Mauricie, en raison de la forêt mixte, le coût du bois est très dispendieux. Pour continuer d'opérer cette scierie, il faudra qu'on trouve des solutions, des moyens pour être plus compétitifs.»

«Au Québec en général, le coût du bois est parmi les plus élevés en Amérique du Nord et en Mauricie, encore plus qu'ailleurs», déplore le haut dirigeant. «Or, le coût du bois est un élément très important pour le sciage. Il faudra donc poursuivre le dialogue avec le gouvernement, le ministre des Forêts et la députée pour qu'on puisse identifier des solutions.»

Produits forestiers Résolu détient également une participation de 45 % dans la société en commandite Scierie Opitciwan, en Haute Mauricie.

guy.veillette@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer