Étude de la dernière chance?

Si le projet allait de l'avant, la passerelle...

Agrandir

Si le projet allait de l'avant, la passerelle du Parc des Trois Soeurs pourrait devenir une des plus longues au monde avec ses 340 mètres de longueur pour permettre aux utilisateurs de passer au-dessus de la rivière Saint-Maurice.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(LA TUQUE) La Ville de La Tuque investira, pour la dernière fois, un peu plus de 21 000 dollars dans une étude pour le repositionnement stratégique du Parc des Trois Soeurs. C'est que la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) s'est montrée intéressée par l'impressionnant projet de plusieurs millions qui est présentement sur pause.

«On était rendu à un point de non-retour. On voyait que le projet n'était pas viable à l'heure actuelle et là, la Sépaq nous a approchés. Ils nous ont proposé de regarder ça d'une autre façon. Ce sont des experts là-dedans, mais il fallait des études alors on leur a donné un budget», explique le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

«On va attendre des nouvelles de la Sépaq. Ça peut prendre quelques mois. Ils ont trouvé le projet très intéressant, mais avec certaines modifications», précise-t-il.

Le conseil d'agglomération de la Ville de La Tuque a adopté une résolution en ce sens, mardi soir. Le mandat a été confié à la firme Stratégie Conseil François Diguer.

Les élus ont, entre autres, souligné que le développement du Parc des Trois Soeurs s'inscrivait dans la stratégie de diversification économique de la Ville deLa Tuque, tant au niveau de la création d'emplois sur le territoire que des retombées économiques et touristiques.

Rappelons que lors de leur dernière assemblée générale annuelle, les membres du conseil d'administration de la Corporation du Parc des Trois Soeurs avaient mentionné qu'en raison de la période d'austérité, entre autres, le projet était sur pause, mais qu'il était prêt à reprendre vie en tout temps.

Il s'agit peut-être d'une des dernières chances pour le projet du Parc des Trois Soeurs puisque la Ville est formelle, ce sont les derniers montants qui sont investis dans le projet.

«C'est définitivement la dernière chance. Il n'est pas question d'endetter la Ville avec ça. [...] La Ville ne mettra plus une cenne là-dedans», a lancé le maire Beaudoin.

Rappelons que le projet, qui occuperait une superficie de 39,1 km à l'ouest de la rivière Saint-Maurice, serait localisé à une dizaine de kilomètres du centre-ville de La Tuque. Dans sa forme actuelle, le Parc des Trois Soeurs nécessiterait des investissements totalisant 16 M$.

Le projet comprend plusieurs infrastructures importantes, dont la construction d'une passerelle piétonnière de 340 mètres qui débuterait au bâtiment d'accueil, passerait au-dessus de la route 155 et au-dessus de la rivière Saint-Maurice jusqu'à l'entrée du nouveau parc, ce qui en ferait la plus longue en Amérique et la troisième plus grande passerelle piétonnière au monde. Maisons dans les arbres, Via Ferrata, tyroliennes et refuges sont également dans les plans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer