Bilan de mi-saison encourageant pour la marina de La Tuque

Depuis 2013, il est possible de naviguer sur... (Photo d'archives: Audrey Tremblay)

Agrandir

Depuis 2013, il est possible de naviguer sur la rivière Saint-Maurice jusqu'à La Tuque.

Photo d'archives: Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(LA TUQUE) Le premier week-end de la marina de La Tuque avait déçu, mais la saison a repris de plus belle. Les statistiques sur l'achalandage dévoilées par la Ville sont supérieures déjà à celles de l'année dernière. Au total, depuis le début de la saison, ce sont 109 embarcations qui ont été servies à La Tuque.

«C'est 64 embarcations de plus qu'à pareille date l'an dernier et 24 embarcations de plus que le nombre total de toute la saison 2014. La marina avait servi 45 embarcations à pareille date l'an dernier et le bilan total de la saison 2014 était de 85 embarcations», a fait savoir la Ville.

Les dirigeants de la Marina ont jusqu'à présent accueilli 222 personnes dont 160 ne proviennent pas du Haut Saint-Maurice. Des chiffres qui font sourire le maire de La Tuque qui croit plus que jamais au projet de développement de la rivière Saint-Maurice.

«C'est extrêmement encourageant. Je suis très content de ça, lance-t-il. Avec la navigabilité et la marina, on veut attirer des nouveaux résidents. On veut que ça se développe sur les berges. On a une rivière qui est dépolluée, qui est belle et qui est navigable.»

D'ailleurs M. Beaudoin a eu l'occasion de faire une bonne partie du tracé dans les dernières semaines pour un tournage.

«C'est absolument fantastique, il y a des plages, des endroits pour arrêter. On passe à côté du parc de la Mauricie. C'est une rivière absolument merveilleuse», se plait-il à répéter.

De plus, la marina génère de plus en plus d'activité économique dans la ville de La Tuque, que ce soit dans les restaurants, dans les hôtels ou dans les campings.

«Les gens disent que ça coute cher, mais il ne faut pas oublier qu'il faut du temps pour développer certaines choses et qu'il faut changer la tendance qui était que la rivière Saint-Maurice était non navigable. Alors laissons le temps aux gens de la découvrir pour que ça deviennent une des plus belles rivières de la province.»

Rappelons que depuis le début de la saison, Hydro-Québec garantit un débit d'eau convenable pour les bateaux du vendredi au dimanche. Les visiteurs peuvent quand même se rendre à La Tuque du lundi au jeudi.

«On a aussi reçu des bateaux dans la semaine. Parce que même si le niveau de l'eau est plus bas, ça ne veut pas dire que ça ne navigue pas. Ça veut dire qu'il faut être plus prudent et il faut s'informer avant de partir», a conclu Normand Beaudoin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer