De l'action au nouveau centre d'entraînement du service incendie de La Tuque

Les pompiers de La Tuque utilisent activement le... (Photo: courtoisie)

Agrandir

Les pompiers de La Tuque utilisent activement le nouveau centre d'entraînement situé à l'arrière de la caserne.

Photo: courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(LA TUQUE) Le nouveau centre d'entraînement du Service incendie de la Ville de La Tuque est utilisé activement depuis quelques semaines pour la formation des pompiers. Les dirigeants prévoient pouvoir effectuer au début de l'été, à La Tuque, les tout premiers examens pratiques pour la certification du programme «Pompier 1» de l'École nationale des pompiers du Québec.

«La partie théorique a été faite cet hiver, et là ils ont commencé la partie pratique. [...] Il faut les préparer à l'examen pratique final. Ce sont des exigences de l'école nationale, l'examen pratique doit se faire dans un bâtiment comme celui-là qui est accrédité et conçu selon leurs normes», a fait savoir Serge Buisson, directeur du Service de sécurité incendie de La Tuque.

Cet examen devrait avoir lieu au début de l'été, possiblement en juin, pour une dizaine de pompiers latuquois. Le nouveau centre d'entraînement multifonctionnel a nécessité un investissement de 130 000 $. Il permet, entre autres, de former les pompiers au combat contre l'incendie, à la recherche et au sauvetage de victimes, au sauvetage vertical avec cordage et au sauvetage en espace clos.

«Le but, c'est d'amener les pompiers le plus près de la réalité. Le plus proche c'était de mettre le feu dans une maison abandonnée, mais ça, on en fait de moins en moins, pour des raisons environnementales», a expliqué M. Buisson.

D'ailleurs, le directeur du Service sécurité incendie est très clair, ce centre d'entraînement était plus que nécessaire.

«On sauve beaucoup d'argent. Sans le centre, on aurait dû envoyer les pompiers à Victoriaville pour les entraînements», ajoute-t-il.

Les pratiques des pompiers attirent également les curieux en raison, entre autres, de la fumée bien visible.

«Les gens qui passent voient la fumée et ça attire le monde. C'est impressionnant. Tant qu'ils restent en retrait, ça ne nous dérange pas. Ça leur montre le savoir-faire de nos pompiers et le sérieux de nos entraînements», a conclu Serge Buisson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer