Nouvelle licence de chat afin de diminuer les euthanasies

Les propriétaires de chats de La Tuque devront... (Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les propriétaires de chats de La Tuque devront désormais se procurer une licence pour leur animal.

Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(LA TUQUE) La Ville de La Tuque a décidé d'emboîter le pas à plusieurs villes au Québec, comme Shawinigan et Trois-Rivières, et de rendre la licence pour chat obligatoire. Cette nouvelle réglementation est mise de l'avant dans l'espoir de diminuer le nombre d'euthanasies.

L'an dernier, le service de la fourrière municipale de La Tuque a procédé à l'euthanasie de 216 chats et 30 chiens. Les actions réalisées par la fourrière municipale auprès des chats représentent 70 % du nombre total d'interventions auprès des animaux errants durant une année, donc la majorité des coûts associés aux dépenses de la fourrière municipale sont liés aux chats.

La Ville veut conscientiser les propriétaires de chats à faire attention afin d'éviter la multiplication des chats errants sur le territoire, mais également pour permettre de retrouver plus facilement le propriétaire d'un chat retrouvé par la fourrière, ce qui évite d'avoir à l'euthanasier.

Le conseil municipal de La Tuque a adopté un nouveau règlement sur les chiens, les chats et autres animaux qui exigent maintenant les propriétaires de chats à se procurer une licence, tout comme les propriétaires de chiens.

«Notre objectif avec ce nouveau règlement est de conscientiser les propriétaires de chats pour qu'ils fassent plus attention à leur animal, afin de diminuer le nombre d'euthanasies. Nous demandons aussi aux propriétaires d'animaux domestiques de faire stériliser leur animal, car c'est en réduisant le nombre de chats et de chiens en mesure de se reproduire que nous diminuerons en partie la quantité inacceptable d'animaux abandonnés au Québec», a fait savoir le maire suppléant de La Tuque, le conseiller Jean Duchesneau qui a présidé la dernière assemblée publique du conseil municipal.

Avec l'ajout d'une licence pour les chats, la Ville de La Tuque désire également être plus équitable en faisant en sorte que les propriétaires de chats contribuent aux services de la fourrière municipale comme le font les propriétaires de chiens depuis des années. En 2014, les revenus générés par les licences de chiens ont représenté l'équivalent de 40 % du total des dépenses générées par la fourrière municipale.

L'exercice a aussi permis de mettre à jour le règlement municipal sur les animaux domestiques. Toutefois, le nombre maximum de chats permis par unité d'habitation ou par logement demeure inchangé. Il est de deux. C'est la même chose pour les chiens. «Par contre, les chatons ou les chiots d'une femelle peuvent être gardés dans la maison pendant 6 mois et ils n'ont pas besoin d'avoir une licence pendant les 6 premiers mois de leur vie», a souligné Hélène Langlais, directrice des communications pour la Ville de La Tuque.

Les propriétaires de chats comme les propriétaires de chiens ont jusqu'au 10 avril pour se procurer la licence 2015 pour leur animal domestique. Ils doivent se présenter à la réception de l'hôtel de ville de La Tuque ou au bureau municipal du secteur de La Croche pour l'obtenir. Le coût est de 20 $ et il faut renouveler la licence de son animal domestique chaque année.

Les propriétaires de chats et de chiens dont l'animal n'a pas de licence s'exposent à recevoir une amende de 30 $ pour une première infraction, de 60 $ pour une deuxième offense et de 90 $ pour les offenses subséquentes.

À Trois-Rivières, la licence d'un chat non stérilisé coûte 35 $, tandis qu'un chat stérilisé (avec preuve) est de 25 $. À Shawinigan, depuis le 1er janvier 2015, un propriétaire d'un chat non stérilisé doit débourser 25 $ pour sa licence, et 10 $ si le chat est stérilisé. Les citoyens doivent se procurer la licence auprès de la Société protectrice des animaux de la Mauricie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer