Hausse moyenne de taxes de 1,58 %

Le directeur général, Marco Lethiecq et le maire... (Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le directeur général, Marco Lethiecq et le maire de La Tuque Normand Beaudoin ont présenté le budget 2015 à la population.

Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) Les citoyens de La Tuque verront leur compte de taxes augmenter de 1,58 % en moyenne, au cours de la prochaine année.

Le conseil d'agglomération et le conseil municipal de La Tuque ont adopté, mercredi, en assemblée publique spéciale, un budget totalisant 26 832 300 $ pour l'année 2015, soit 392 700 $ de moins que le budget total de l'an dernier.

«Il y a un travail colossal derrière ce budget. Nous sommes arrivés à un très bon résultat et nous avons bien fait nos devoirs. Avec ce que nous avons vu dans les médias ces derniers jours, on constate qu'il n'y a pas beaucoup de municipalités qui sont allées aussi loin que nous pour faire le ménage dans les finances publiques. C'est tout à l'honneur de nos employés municipaux et des élus. Réussir à couper 5 % d'un budget d'opération déjà serré, c'est tout un exploit», a fait savoir le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

Ainsi, une résidence unifamiliale évaluée à 137 400$, dont la hausse de la valeur en fonction du nouveau rôle d'évaluation est de 17 %, recevra une augmentation d'environ 28,13 $ sur le compte de taxes 2015. Sur les 8000 unités d'évaluation de la municipalité, il y en a 3800 qui recevront un compte de taxes à la baisse par rapport à 2014. La grande majorité des propriétaires de chalets (89 %), pour leur part, recevront une augmentation de taxes d'un peu plus de 100 $.

Pour réussir à réduire de 1,3 million de dollars les dépenses de fonctionnement de la municipalité, les dirigeants latuquois ont coupé 50 % du budget de la marina, 45 % sur les frais de représentation, 40 % dans le budget promotionnel et développement économique, 33 % dans les frais de publicités et d'information, 30 % dans les frais de voyage, délégation, colloque et formation, 25 % dans les services professionnels, contractuels et location de machineries, 21 % dans les frais d'entretien et de réparation, ainsi que 8 % dans le budget d'achat de pièces et d'accessoires.

De plus, les subventions aux organismes culturel, touristique, de loisir et autres seront réduites de 20 % à 30 %. «Il n'était pas question de laisser tomber les acquis qu'on a», a affirmé le maire de La Tuque.

Plusieurs façons de faire au sein de la municipalité seront modifiées en raison de ces compressions budgétaires. Cet hiver, la neige sera soufflée sur les terrains privés par exemple. Pas question toutefois de toucher au contrôle des insectes piqueurs et à la collecte des déchets toutes les semaines pendant la période estivale.

L'entente de cinq ans conclue avec les employés municipaux syndiqués permettra de réduire la masse salariale de 0,5 %, soit 100 000 $ en 2015. Il y a également un processus de réduction du personnel-cadre qui permettra d'atteindre une baisse d'effectifs de 10 % au cours des prochaines années par les départs à la retraite, ce qui permettra éventuellement d'ajouter des économies de 200 000 $. Le personnel occasionnel sera réduit de 25 %.

«La ville de La Tuque est sur une lancée. Nous voulons être fiers de notre ville. Nous désirons que les jeunes familles viennent s'installer et nous désirons que nos aînés en profitent pleinement. C'est dans cet esprit que nous allons travailler en équipe l'an prochain pour offrir de bons services aux citoyens et continuer de développer notre ville» a conclu le directeur général, Marco Lethiecq lors de sa présentation du budget 2015 en assemblée publique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer