Cellulaire sur la route 155: la fin des interruptions bientôt réelle

Les élus de La Tuque ont donné leur... (Photo: Audrey Tremblay)

Agrandir

Les élus de La Tuque ont donné leur approbation pour le projet d'implantation d'un réseau d'antennes de télécommunication de Rogers Communications inc. pour permettre l'utilisation de téléphones cellulaires sans interruption entre Shawinigan et Chambord.

Photo: Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) Le dossier chaud de la téléphonie cellulaire sur la route 155 ne date pas d'hier dans le Haut Saint-Maurice. Le rêve de ne plus avoir d'interruption de service cellulaire est sur le point de devenir réalité.

Mardi, les élus de la Ville de La Tuque ont donné leur approbation pour le projet d'implantation d'un réseau d'antennes de télécommunication de Rogers Communications inc.

«Le dossier avance beaucoup, avance bien, mais c'est une compagnie privée. Je suis très heureux qu'on ait initié le projet d'avoir la téléphonie cellulaire entre Shawinigan et Chambord, mais je suis d'autant plus heureux de ne pas avoir à débourser une cenne», a lancé le maire deLa Tuque, Normand Beaudoin.

Les six tours devraient être implantés aux endroits suivants: La Tuque, Rivière-Windigo (secteur Matawin), Kiskissink, La Bostonnais, Lac-Édouard et Lac-du-Bonnet. Il faut également souligner que la réalisation du projet est conforme au schéma d'aménagement de l'agglomération deLa Tuque.

«L'objectif de l'ensemble de ces projets est le même, soit d'offrir une nouvelle couverture cellulaire aux résidents, aux commerçants et aux usagers qui transitent par le territoire de la ville deLa Tuque. Rogers prévoit débuter des consultations publiques pour ces projets vers la fin janvier 2015», a expliqué Stéphanie Jarrold, conseillère, communications et affaires publiques chez Rogers.

D'ailleurs, le projet était une priorité du maire de La Tuque lors de son arrivée au pouvoir il y a cinq ans.

«On a une route où il arrive parfois des incidents, été comme hiver, et il n'y a aucune communication, surtout entre ici et Chambord. C'est une nécessité, la téléphonie cellulaire. On était un peu reculés dans le temps'' de ne pas avoir la couverture complète», a affirmé M. Beaudoin.

Présentement, aucune date n'est connue dans le dossier, mais on assure que le tout se déroule rapidement.

«Peut-être pas aussi vite qu'on aimerait, mais considérant qu'on s'est épargné beaucoup de travail, même si Rogers prenait six mois de plus, on n'a pas de problème avec ça», a souligné le maire.

Les utilisateurs de la route 155 sont nombreux. Selon la carte de débit de circulation 2012, c'est 2500 véhicules qui circulent chaque jour entreSaint-Roch-de-Mékinac etLa Tuque et près de 1700 entreLa Tuque et Lac-Bouchette, incluant les véhicules lourds.

D'un côté comme de l'autre, leurs commentaires sont unanimes. Les usagers de la route 155 sont très heureux d'apprendre la nouvelle, pour toutes sortes de raisons, mais principalement pour une question de sécurité. Plusieurs se disaient soulagés d'apprendre qu'il serait possible d'appeler des secours en tout temps, au besoin.

«On prend souvent cette route-là pour le travail. Vous savez, maintenant avec le dispositif Bluetooth, c'est très pratique d'avoir accès au réseau cellulaire», a souligné un travailleur rencontré par Le Nouvelliste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer