Le Festival de chasse «une réussite sur toute la ligne»

Le mesurage de panache est un classique du... (Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le mesurage de panache est un classique du festival.

Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) La 42e édition du Festival de chasse du Haut Saint-Maurice est maintenant chose du passé. Les festivités se sont terminées samedi soir avec le spectacle de clôture. La poussière est à peine retombée que déjà, les organisateurs soutiennent que l'événement a dépassé les attentes initiales.

«C'est une réussite sur toute la ligne, autant pour les déjeuners que les spectacles en soirée», lance d'entrée de jeu le président du festival Philippe Sergerie.

Ce dernier estime que la population a été au rendez-vous à toutes les activités. D'ailleurs des augmentations de fréquentation ont été remarquées à presque tous les niveaux.

«C'est au-delà de nos attentes. On compare toujours nos chiffres à ceux des autres années et on s'attend à faire pareil ou meilleur. Cette année, on a senti un regain. On a senti que les gens se sont réapproprié le festival», constate le président.

Seule la journée de vendredi, celle dédiée spécialement aux chasseurs, a été un peu moins populaire.

«On a remarqué une légère baisse, mais il ne faut pas oublier que c'était la journée de l'Halloween. Ça influence toujours un peu l'affluence chaque année. L'an dernier c'était jeudi et on avait vendu un peu moins de billets. On n'est pas inquiets. On va peut-être changer un peu la formule et greffer d'autres activités avec ça. On reste confiants», a expliqué Philippe Sergerie.

Plusieurs changements ont marqué cette édition du festival. Il y a eu d'abord la pièce de théâtre présentée au Complexe culturel Félix-Leclerc qui a fait salle comble, et la soirée country de mercredi qui a remplacé l'humoriste.

«On essaie d'en offrir pour tous les goûts. Je pense que ça comblait un besoin et que les participants ont beaucoup aimé cette soirée-là. Il y avait beaucoup de monde pour l'initiation à la danse country. Suzy Hébert a fait vraiment un bon travail.»

Il ne serait d'ailleurs pas surprenant de revoir cette formule l'an prochain, selon le président.

Quant aux classiques du festival, ils ont été encore une fois très populaires. En plus du souper des forestiers qui a attiré près de 1000 personnes, environ 12 000 repas ont été servis pendant les déjeuners des placoteux, dont 2500 samedi matin pour le déjeuner santé IGA.

Le mesurage de panache, présenté pour la deuxième fois à Place du parc, a aussi ravi les festivaliers.

«Ç'a bien été malgré le froid. Il y a eu beaucoup de monde, et l'équipe de mesureurs était rapide. C'était fluide et ça sortait bien. Les gens aiment bien la formule tailgate qu'on a amenée avec le mesurage.»

Réjean Parent a remporté les grands honneurs avec un magnifique panache de 55 pouces et . Les participants se sont séparé 30 000 $ de prix durant l'événement.

«On remercie tous les gens qui ont participé qui nous donnent le goût de continuer et de recommencer l'an prochain et les autres années. On est très satisfaits de la 42e édition», a conclu M. Sergerie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer