La Haute-Mauricie, une région minière?

Partager

(La Tuque) L'augmentation des prix des métaux rend plus intéressant le développement de l'industrie minière dans le secteur du barrage Gouin. Comme le révélait Le Nouvelliste en octobre 2010, des droits sur les concessions minières avaient été accordés à plusieurs entreprises dans ce secteur. On retrouverait dans les sous-sols de la Haute-Mauricie de l'or, du cuivre, du nickel, du zinc, de l'argent, du fer et des terres rares.

La Ville de La Tuque a étudié avec le géologue Claude Hébert de la Conférence régionale des élus le potentiel minier de la Haute-Mauricie. Des analyses ont été réalisées à partir d'échantillons pris à une cinquantaine d'endroits.

«On ne parle pas d'exploitation à ce stade-là. On parle d'exploration. C'est une industrie qui amène d'importantes retombées économiques», soutient le directeur forestier et de la diversification économique à la Ville de La Tuque, Patrice Bergeron. «On ne comprenait pas pourquoi les entreprises minières ne venaient pas explorer. Il y a un immense territoire avec un bon potentiel.»

La Ville de La Tuque participera d'ailleurs en novembre au congrès Québec Mines où toute l'industrie minière se rassemble. La municipalité ainsi que le CRÉ de la Mauricie présenteront à l'invitation du ministère des Ressources naturelles les résultats de leur étude.

«Il y aura plusieurs entreprises susceptibles de créer de l'emploi qui seront présentes lors du sommet», précise Patrice Bergeron qui ajoute que les projets d'agrandissement du port de Trois-Rivières, la présence du chemin de fer et la rareté de la main-d'oeuvre en Abitibi-Témiscamingue jouent en faveur de La Tuque. «On pense qu'on a du potentiel. Il faut vendre la région.»

Patrice Bergeron avoue que bien du travail demeure à faire avant que l'industrie minière s'installe en Haute-Mauricie. Par exemple, la cartographie géologique doit être mise à jour. «Le gouvernement doit investir pour refaire la cartographie désuète qui date des années 60. Cette cartographie n'est pas attirante pour les entreprises de prospection.»

La Tuque espère que le ministère des Ressources naturelles annoncera des investissements en ce sens lors du congrès Québec Mines de la fin novembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer