Un avis d'ébullition pour une minorité à Saint-Stanislas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Stanislas) Afin de démystifier l'imbroglio qui règne à Saint-Stanislas au sujet de l'avis d'ébullition d'eau, le maire de la municipalité ainsi que le ministère de l'Environnement rappellent que la mesure de prévention concerne quelques résidences seulement du rang de la rivière Batiscan Nord-Est.

«L'avis ne touche pas tout le village, seulement trois ou quatre maisons de ce rang», explique le maire de Saint-Stanislas, Alain Guillemette, qui tenait à rassurer sa population. «Nous avons dans ce secteur un seul puits qui est problématique.»

Le dispositifs de diffusion de chlore du puits qui alimente ce secteur ne fonctionne pas comme il le devrait. La municipalitéassure que seules les premières résidences alimentées par ce puits sont touchées par la problématique.

Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques réitère que les résidents dont les adresses sont de 26 à 40 du rang de la rivière Batiscan Nord-Est doivent faire bouillir l'eau avant de la consommer.

Lorsque la quasi-totalité du territoire sera desservie par le nouveau réseau d'eau potable de Saint-Prosper, la municipalité voisine, l'avis d'ébullition pourra êtrelevé. «Avec le réseau de Saint-Prosper, on va éliminer ce puits», note le maire.

«Nous n'avons pas pu faire les travaux nécessaires en hiver en raison du gel, mais notre réseau sera raccordé en mai avec celui de Saint-Prosper.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer