Entente de développement culturel unique au Québec

Marie- Pier Lemaire, agente de développement culturel dans... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Marie- Pier Lemaire, agente de développement culturel dans la MRC des Chenaux.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une entente de développement culturel unique au Québec totalisant 234 000 $ vient d'être signée entre la ministre de la Culture, les MRC des Chenaux, de Mékinac et de Maskinongé ainsi que la Ville de La Tuque, le Forum Jeunesse Mauricie, l'Unité régionale de loisir et de sport de la Mauricie et l'Association touristique de la Mauricie. Le fiduciaire de cette association est la MRC des Chenaux.

Les dix maires de la MRC des Chenaux ont pris connaissance de cette entente, mercredi dernier. Le préfet Gérard Bruneau n'a pas manqué de souligner sa particularité et a laissé entendre que ce type de collaboration entre villes, ministères et organismes pourrait bien être étendu à d'autres secteurs d'activité tant elle semble prometteuse.

Le ministère de la Culture s'engage pour un montant de 80 000 $ dont 19 400 $ qui seront puisés à même le Fonds du patrimoine culturel québécois. Le Forum jeunesse Mauricie contribuera pour 40 000 $, l'URLS de la Mauricie pour 24 000 $ et l'ATR de la Mauricie pour 10 000 $. L'administration générale de l'entente sera assumée par un comité de neuf partenaires. La défunte Conférence régionale des élus de la Mauricie, qui n'est pas signataire, contribuera pour 40 000 $ à ce montage financier

Marie-Pierre Lemaire, agente de développement culturel dans la MRC des Chenaux, ne cache pas que la vague d'austérité qui a déferlé sur le Québec ces derniers mois avait semé quelques doutes quant à la réalisation du projet sur lequel tous les partenaires ont travaillé fort en 2014.

«Notre entente est de deux ans au lieu de trois. Elle aurait pu n'être que d'un an seulement, alors nous sommes contents. À son échéance, elle devrait être renouvelée pour trois ans, cette fois. C'est unique, c'est une première pour nous mais aussi au Québec! Elle va permettre la réalisation de projets que nous n'aurions jamais pu faire seuls.»

Le document signé par ces parties précise que l'entente a pour objet la mise en commun de ressources totalisant 234 000 $ et la réalisation de plusieurs projets dont un important et commun à tous, soit la mise en valeur de patrimoines culturels patrimoniaux de la Mauricie. Ce dernier sera dirigé par Culture Mauricie. On en sait encore peu de chose sinon qu'il s'inspire du Plan paysage de la CRE Mauricie, dévoilé l'année dernière.

Parmi les projets qu'on compte réaliser dans les MRC, on retrouve de l'animation culturelle, l'élaboration de circuits, l'alimentation de site Internet, des répertoires de patrimoine bâti, des conférences culturelles, de l'initiation littéraire, des activités de réseautage, le soutien de la relève, des tables de concertation, etc. La Tuque a aussi proposé un volet autochtone.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer