Presbytère de Batiscan: Pierre Michel Auger s'en mêle

Malgré les réserves du ministère de l'Environnement, le... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Malgré les réserves du ministère de l'Environnement, le projet de pavillon d'accueil permanent sur le site du Vieux Presbytère de Batiscan pourrait voir le jour.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Batiscan) Le ministère de l'Environnement a beau avoir émis de sérieuses réserves sur le projet de pavillon d'accueil permanent sur le site du Vieux Presbytère, à Batiscan, situé en zone inondable, le député de Champlain, Pierre Michel Auger, a tout de même choisi de le soutenir et vient de verser une contribution de 1000 $ pour aider à sa réalisation.

«En fait, ce que je comprends de la problématique du projet, explique le député, c'est la hauteur du site sur lequel pourrait se trouver le pavillon. Mais ce que j'ai comme information et que je suis en train de faire vérifier, c'est qu'on serait en fait au-dessus (de la zone inondable), et ce, tel que le terrain est actuellement. Je travaille sur ce dossier avec Yvan Magny, responsable de l'aménagement de la MRC des Chenaux et Alain Bourbonnais, gestionnaire du Vieux presbytère. On devrait avoir un retour d'appel bientôt. J'ai hâte de savoir où se situe exactement le problème parce que selon les mesures que j'ai reçues, il n'y en a pas de problème. Donc, on n'aurait pas besoin de dérogation au schéma d'aménagement. C'est vrai que c'est compliqué avec l'Environnement», laisse échapper le député, en écho aux remarques formulées en ce sens le mois dernier, par les dix maires de la MRC des Chenaux, qui éprouvent des difficultés à réaliser trois projets: celui de Batiscan, un autre à Sainte-Anne-de-la-Pérade et le dernier à Saint-Stanislas. Tous les trois sont situés en zone inondable.

M. Auger dit espérer une réponse rapide car le site historique du Vieux presbytère souhaite débuter sa saison en mai et il a besoin de ce chapiteau pour l'accueil des visiteurs. «Avec cette infrastructure, le presbytère pourrait rallonger sa saison de deux mois, c'est important», plaide le député qui a un intérêt particulier dans les dossiers de nature touristique et plus particulièrement en matière religieuse.

À ce propos, il confirme qu'il travaille toujours à la mise sur pied d'une table touristique consacrée au tourisme religieux mais aussi patrimonial, le tout en lien avec le Chemin du Roy. Des rencontres ont eu lieu l'automne dernier sur le thème de la relance du Chemin du Roy. «Un comité est maintenant en place officiellement et il y a eu une première rencontre, poursuit-il. Ses membres vont rencontrer les gens d'affaires pour expliquer le plan d'action. La présidence de ce comité à été confiée à Alain Bourbonnais, en collaboration avec la SADC Vallée de la Batiscan. Je pense qu'il y aura des retombées économiques intéressantes pour Champlain, Sainte-Anne-de-la-Pérade et Batiscan.»

Le député rappelle qu'il veut exploiter le centenaire de la mort du Père Frédéric, en 2016. C'est aussi l'année visée par les pères franciscains pour la canonisation du bienheureux. «La ministre du Tourisme est au courant de mon dossier, la ministre de la Culture aussi. La ministre Dominique Vien m'a expliqué que son ministère est en restructuration et je pense que mon projet tombe en plein dans la cible», confie-t-il, très enthousiaste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer