Un budget malgré tout satisfaisant à Batiscan

Sonya Auclair, mairesse de Batiscan.... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Sonya Auclair, mairesse de Batiscan.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Batiscan) Batiscan vient d'adopter un budget de 1 595 607 $ soit une augmentation de 6,52 % en comparaison de l'an dernier. Ce dernier s'appuie sur un rôle d'évaluation qui est passé de 104 933 800 $ à 111 961 100 $ à la suite de la réforme cadastrale et de l'arrivée de nouvelles constructions.

On y trouve une augmentation des taxes foncières de l'ordre de 4,66 % de même qu'une augmentation pour le service d'aqueduc qui est passée de 178,38 $ à 180 $ ainsi qu'une légère diminution de 7 cents de la taxe pour la collecte des ordures qui s'établit maintenant à 175 $. La mairesse Sonya Auclair rappelle que le nouveau pacte fiscal prive la municipalité d'un revenu de 8000 $.

Par ailleurs, les frais relatifs à l'immeuble de la Caisse populaire, achetée sous l'administration précédente, seront de 24 453,19 $ en 2015 comparativement à 12 939,91 $ en 2014 et font aussi sentir leur poids sur le taux de taxe. Cette différence, explique-t-elle, est directement reliée au remboursement du capital et des intérêts qui a débuté à l'automne 2014 et qui sont de l'ordre de 3764,64 $ comparativement à 15 058,56 $ pour 2015. À cela, s'ajouteront les frais des travaux de maintien et de mise à niveau de l'immeuble.

Enfin, la quote part de la MRC des Chenaux passera de 198 978 $ à 197 613 $ ce qui représente une diminution de 1365 $. La facture de la Sûreté du Québec grimpe de 97 889 $ à 105 332 $ soit une hausse de 7443 $ (7,60 %) tandis que la taxe pour la collecte et l'enfouissement des matières résiduelles passe de 107 082 $ à 108 198 $, soit une hausse de 1116 $ (1,04 %).

Par ailleurs, c'est également en 2015 que la municipalité débutera les séances de négociations pour le renouvellement de la convention collective avec ses employés membres du Syndicat canadien de la fonction publique. À cet égard, la mairesse note que le budget 2015 prévoit une estimation du paiement de la rétroactivité applicable au pourcentage d'augmentation de la masse salariale et des avantages fiscaux des employés municipaux pour 2014-2015.

Elle ajoute également qu'au cours de l'année, des améliorations seront apportées au système d'approvisionnement en eau potable.

«Pour le service de la dette 2015, nous consacrerons des sommes moins élevées au paiement des intérêts des emprunts en cours comparativement au paiement en capital, précise Mme Auclair. Il faut toutefois souligner l'ajout des emprunts concernant le financement de l'immeuble de la Caisse Populaire, le financement de l'achat du véhicule Versatile multifonctionnel et d'une partie du financement d'un tracteur multifonctionnel.»

Au cours des prochaines semaines, le conseil municipal se dotera d'une planification à court et moyen terme mettant sur pied un programme triennal d'immobilisation pour les années 2015-2016 et 2017.

Le maintien et la poursuite de sa politique d'amélioration des infrastructures et des équipements demeurent toujours sa priorité.

«Dans ce contexte, tous les départements seront mis à contribution, assure la mairesse. Les principaux projets sont la remise en condition des équipements du service de protection incendie, les travaux de restauration du bâtiment de la Caisse populaire (à des fins de location et/ou de disposition), l'agrandissement du centre communautaire, le remplacement de l'éclairage public par des produits au DEL, la participation à la mise en place du nouveau pavillon extérieur en remplacement du chapiteau sur le site du Vieux-Presbytère de Batiscan, la poursuite des travaux de remplacement de conduite d'aqueduc de même que la réfection du pavage de différentes artères du territoire et enfin, la réfection de la fondation du bureau d'accueil touristique.»

Mme Auclair précise qu'elle poursuivra ses démarches pour la mise en place de la réglementation et de l'aménagement du Parc Éco-Nature de Batiscan et ce «d'une façon responsable et dans le respect des citoyens» dans le but de procurer un accès à la rivière Batiscan pour tous les citoyens. D'ailleurs elle compte débuter bientôt ses visites aux propriétaires riverains directement touchés par ce projet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer