Eau potable: encore deux semaines de rodage à Saint-Prosper

C'est le 19 janvier que la population de... (Photo: François Gervais)

Agrandir

C'est le 19 janvier que la population de Saint-Prosper pourrait enfin profiter de sa nouvelle usine d'eau potable.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louise Plante
Le Nouvelliste

(Saint-Prosper) Il faut compter encore deux semaines de rodage, débutant mardi matin, avant que la nouvelle usine d'eau potable puisse desservir les résidences de Saint-Prosper et qu'une eau de qualité coule de tous les robinets. La nouvelle échéance est fixée au 19 janvier et le maire Michel Grosleau croit que cette fois sera la bonne.

«Il faut faire les tests qui s'imposent pour une mise en service le 19 janvier, si tout va bien. Pendant deux semaines, l'usine va donc fonctionner à plein régime, mais sans donner le service à la population. Après, si c'est concluant, ce sera la mise en service. On a bien hâte. Tout le monde a hâte. Ce fut un gros dossier, pas évident. Mais je pense que cela va nous permettre de débuter l'année sur un bon pied.»

En décembre dernier, la mise en service de l'usine a provoqué des problèmes techniques aux joints de canalisation existants et il a fallu réparer le tout. Il a donc été impossible de fournir l'eau pour Noël, comme prévu.

Rappelons qu'un avis d'ébullition de l'eau est en vigueur depuis plus de 10 ans dans cette localité où la population a recours à des puits. La nouvelle desserte en eau potable aura coûté environ 20 millions $, financés à 95 % par les gouvernements supérieurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer