Les taxes baissent à Saint-Maurice

Gérard Bruneau... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Gérard Bruneau

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Saint-Maurice) Saint-Maurice a adopté un budget de 2 595 428 $ en 2015 comparativement à 2 545 233 $ en 2014. Il prévoit plusieurs taxes à la baisse cette année, et ce malgré le contexte difficile dans le monde municipal engendré par les changements apportés par Québec au pacte fiscal, un contexte qui se répercute faiblement dans cette localité, note toutefois le maire Gérard Bruneau, car on y retrouve très peu d'édifices gouvernementaux.

Les diminutions de taxes sont plutôt attribuables au nouveau rôle d'évaluation actualisé qui a exigé un ajustement à la baisse des taxes. L'assiette fiscale imposable est en effet passée de 186 570 000 $ à 240 723 900 $ en 2015. Par ailleurs, Saint-Maurice compte 32 nouvelles propriétés ce qui génère de nouveaux revenus de taxation.

Le dernier budget indique donc que la taxe foncière passe de 0,47 $ par tranche de 100 $ d'évaluation à 0,39 $ par 100 $ en 2015. Pour sa part, la taxe foncière MRC passe à 0,07 $ par 100 $ au lieu de 0,09 $ par 100 $ tandis que la taxe de voirie et de la Sûreté du Québec est fixée à 0,21 $ par 100 $ au lieu de 0,25 $ par 100 $.

On constate aussi une légère baisse de la taxe du Service Incendie qui est fixée à 0,06 $ par tranche de 100 $ en 2015 au lieu de 0,07 $ par 100 $ en 2014. Par contre, la taxe pour les infrastructures d'aqueduc demeure au même montant soit à 0,01 $ par 100 $ d'évaluation.

Les autres taux de taxes se déclinent ainsi: aqueduc propriété, sans compteur: 90 $ par logement; avec compteur, 60 $ par logement plus 0,25 $ du mètre cube excédant 91 mètres cubes. Dans le secteur Saint-Félix, elle passe à 60 $ par logement au lieu de 20 $ par logement plus 0,25 $ du mètre cube excédant 91 mètres cubes. La taxe d'éclairage public (secteur Saint-Félix et rue Paradis) est de 15 $ par logement au lieu de 13 $ par logement.

Enfin, le service des déchets et de la collecte sélective demeure à 180 $ par logement tandis que le service de traitement des eaux usées reste à 110 $ par logement.

Les dépenses reliées à l'administration générale passent de 516 476 $ en 2014 à 495 630 $ en 2015 (on a resserré les dépenses de congrès) alors que le service de sécurité publique et celui des incendies passe de 340 055 $ en 2014 à 339 647 $ en 2015. Le transport routier est évalué à 590 260 $ en 2015 par rapport à 581 078 $ l'an dernier.

En matière d'hygiène du milieu, une dépense de 293 553 $ est prévue pour l'an 2015, comparativement à 281 285 $ en 2014.

Au chapitre de l'urbanisme, un montant de 65 805 $ était budgété pour l'année 2014 contre une prévision de 64 800 $ pour 2015.

Côté loisirs et culture, le budget 2014 était de 285 272 $ par rapport à 272 865 $ prévu en 2015. À ce sujet, le maire Bruneau a confié qu'une légère contribution sera désormais exigée de certains utilisateurs des infrastructures de loisirs.

«C'est symbolique, explique-t-il, histoire de rappeler que c'est la Municipalité qui paie en bout de ligne, que ce soit au terrain de balle, à la patinoire ou au centre de conditionnement physique.» Cette année, un montant de 269 234 $ a été affecté au service de la dette, soit sensiblement le même que l'an dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer