Deuxième vie pour une crèche centenaire

Jean Turcotte, président du Comité de conservation et... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean Turcotte, président du Comité de conservation et de mise en valeur de l'église de Champlain, pose devant la crèche restaurée en compagnie des autres membres du comité, Daniel Laganière, Josette Côté et René Beaudoin.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Champlain) La messe de Noël à l'église de Champlain a été marquée par la réinstallation de la crèche plus que centenaire qui dormait dans le grenier de la sacristie depuis une cinquantaine d'années. Le Champlainois qui l'a restaurée, l'historien René Beaudoin, soutient que cette reproduction de la scène de la Nativité est la plus ancienne crèche d'église du Québec.

Cette photo datée de 1911 est la plus... - image 1.0

Agrandir

Cette photo datée de 1911 est la plus ancienne représentation de la crèche originale, probablement créée en 1883.

La création de la crèche pourrait remonter à 1883, soit l'année où la décoration de l'église fut achevée. Le temps et les multiples manipulations ayant agi, la crèche fut remisée dans les années 1960. Trois autres crèches ont successivement décoré le choeur pendant la période des Fêtes, jusqu'à ce que le Comité de conservation et de mise en valeur de l'église de Champlain décide de ressortir la première et de la restaurer.

«Elle avait été remisée parce qu'elle était trop brisée. Tout était cassé ou à peu près. On n'aurait pas pu la réinstaller comme ça, elle était trop abîmée», raconte René Beaudoin, qui a investi l'équivalent de trois semaines à temps complet pour remettre la crèche en état, avec le souci de conserver le plus d'éléments originaux possible. La crèche avait subi un bon nombre de réparations au fil des années, de telle sorte que le bois avait été fendu à plusieurs endroits par des clous enlevés et remis.

Comme le démontre la photo la plus ancienne de la crèche, datée de 1911, la version originale était constituée de deux parties, soit un corps principal peint en imitation de pierres, et un appentis à deux versants comportant une devanture de planches en V. Cet appentis en façade n'existait plus et a été entièrement reconstitué par M. Beaudoin, qui a eu la chance de trouver des planches quasi identiques aux originales, récupérées d'une tablette d'armoire provenant de l'ameublement des Soeurs du Précieux-Sang.

«On ne connaissait pas l'histoire de la crèche. La photo de 1911 a permis de la documenter. Les clous carrés nous permettent aussi de la dater facilement», précise l'historien en parlant de la construction haute de quelque quatre pieds (environ 1,2 mètres). «François-Édouard Meloche a décoré l'église en 1882 et 1883. Est-ce que c'est lui qui a fait la crèche, ou est-ce un de ses élèves? On ne le sait pas. C'est peut-être un paroissien, aussi. Mais une chose est certaine, c'était quelqu'un d'habile, qui était initié à la peinture», note M. Beaudoin.

Outre le fait qu'elle soit plus que centenaire, la crèche se distingue par un autre détail: son Jésus de cire est allongé dans un lit à baldaquin bleu royal, et non dans une mangeoire. «C'est très représentatif du regard victorien qu'on posait à cette époque sur l'Enfant Jésus, un regard bien différent de ce qu'il est maintenant. Comme c'est l'Enfant Roi qui est né, il lui fallait, croyait-on à l'époque, un lit digne d'un roi», explique René Beaudoin.

Ce Jésus de cire du XIXe siècle avait été donné à un paroissien dans les années 1960, et a récemment été remis à la fabrique par sa succession. Le lit a été restauré par Daniel Laganière qui en a refait les parties manquantes, et celles-ci furent peintes par Magella Bouchard.

L'installation de la crèche restaurée clôture les célébrations du 350e anniversaire de la paroisse. Chapeauté par le conseil de fabrique, le Comité de conservation et de mise en valeur de l'église de Champlain a profité du dévoilement de la crèche pour lancer un inventaire des crèches d'église du Québec. «Les Ursulines avaient une crèche dans leur chapelle de Québec dès 1640, mais l'histoire des crèches d'église au Québec n'a pas encore été faite», mentionne M. Beaudoin.

Un site Internet (sites.google.com/site/crechequebec/) et une page Facebook ont été créés pour colliger les éléments de cet inventaire. Pour ce qui est de la crèche de l'église de Champlain, elle pourra être vue les 1er, 4, 11 et 18 janvier, après quoi elle sera démontée jusqu'à l'an prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer