Pas de champagne en 2014 à Saint-Prosper

Michel Grosleau, maire de Saint-Prosper... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Michel Grosleau, maire de Saint-Prosper

Photo: Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Saint-Prosper) Finalement, il serait étonnant qu'on boive du champagne à Saint-Prosper en 2014, du moins si c'est pour fêter la nouvelle desserte en eau potable, tel que l'avait promis l'ex-députée péquiste de Champlain, Noëlla Champagne, en février dernier.

Des problèmes techniques causés par des joints de canalisation, «plus fragiles que d'autres» viennent compliquer et retarder le raccordement du système de distribution qui pourrait bien ne se faire qu'en janvier 2015.

On se souviendra que le 28 février, Mme Champagne était venue à l'hôtel de ville de Saint-Stanislas pour une annonce d'aide financière supplémentaire touchant des infrastructures d'aqueduc et qu'elle en avait profité pour promettre de l'eau potable à Saint-Prosper en 2014 «et même du champagne pour fêter ça!», avait-elle ajouté dans l'enthousiasme du moment.

Or, le maire de Saint-Prosper, Michel Grosleau, doit se rendre à l'évidence. Bien que tous les efforts soient faits pour y arriver, il faudra vraisemblablement attendre en 2015.

«Ils en sont à la mise en route de l'usine d'eau potable et il y a de petits problèmes techniques qu'on rencontre en cours de route, explique ce dernier. Ça retarde un peu la mise en service. On y va au jour le jour pour l'instant. Ce sont des circonstances incontrôlables. C'est sûr qu'on aurait aimé donner l'eau potable pour Noël. Ça suit son cours. Quand des joints lâchent, il faut creuser et réparer avant de tout mettre en service. Il faut que ça réponde à nos attentes. Mais on aimerait casser une bouteille de champagne très bientôt», a-t-il confié.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer