Faute de fonds, les petits poissons des chenaux abandonnent certaines activités

Steve Massicotte, président de l'Association des pourvoyeurs de... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Steve Massicotte, président de l'Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux en compagnie de Gigoteau, la mascotte de l'événement, lors du point de presse marquant le lancement de la 77e saison de pêche hivernale sur la rivière Saint-Anne.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Sainte-Anne-de-la-Pérade) Faute de fonds en provenance de Patrimoine Canada, l'animation entourant le Festival de pêche aux petits poissons des Chenaux qui aura lieu du 24 janvier au 8 février 2015 à Sainte-Anne-de-la-Pérade, se fera uniquement de jour.

C'est ce qu'on a pu apprendre, mercredi, lors du point de presse traditionnel annonçant l'ouverture de la 77e édition de la saison de pêche le 26 décembre prochain, sur la rivière Sainte-Anne.

Le président de l'Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des Chenaux, Steve Massicotte, a en effet confirmé qu'on doit se passer des spectacles en soirée sous le chapiteau et du feu d'artifice qu'on avait offerts ces deux dernières années lors du festival. 

L'organisation doit en effet composer avec la disparition de la subvention de 17 000 $ de Patrimoine Canada et se contenter cette année de 15 000 $ au lieu des 20 000 $ fournis l'an passé par le ministère du Tourisme du Québec. Dans ce dernier cas toutefois, les pourvoyeurs étaient au fait qu'une tranche de 5000 $ n'était pas récurrente.

«Pour la 77e édition, l'organisation prend donc une direction différente en recentrant son offre vers des activités qui cadrent davantage avec l'image de la pêche», a déclaré M. Massicotte qui était tout de même content d'annoncer qu'un couvert glacé de 6 pouces d'épaisseur est déjà en place sur la rivière (on y travaille depuis le début du mois), ce qui a permis l'installation rapide des poteaux supportant le système électrique.

Cette année, l'objectif est donc d'inviter les gens à pêcher, bien sûr, mais aussi à jouer dehors et à profiter de la rivière gelée. La pêche aux petits poissons des chenaux devient une activité de plein air. On y retrouvera l'animation classique comme la glissoire, les clowns, les jeux gonflables, le maquillage pour les enfants ainsi que les balades en tramway à travers le village sur glace.

Un sentier de patinage traversera aussi tout le village de pêche et une attention particulière sera apportée à la qualité de la glace, a assuré M. Massicotte. «Forte de l'expérience de l'an passé, notre équipe de logistique s'est donné comme objectif d'offrir un tracé semblable à celui de l'an dernier en ce qui concerne sa longueur, mais élargi et mieux balisé. Les patineurs pourront profiter du nouvel éclairage en couleurs des piliers du pont de la route 138, la première phase d'un projet d'illumination du site, rendue possible grâce au nouveau partenariat avec Hydro-Québec.»

Le président a aussi annoncé la venue d'un nouveau collaborateur du festival de pêche soit la Cabane chez Roger qui s'installera sur la glace pour offrir un service de location de motoneiges à l'heure. Les visiteurs pourront donc profiter des sentiers pour découvrir les paysages de la MRC des Chenaux. Un concours accompagne ce nouveau service. 

Lors du festival proprement dit, qui se déroulera pendant trois fins de semaine, les visiteurs pourront profiter de l'animation habituelle dont les prestations de chansonniers tous les samedis et dimanches après-midi. 

Toujours dans l'optique d'exploiter la thématique de la pêche, on installera la Zone apprenti pêcheur Banque Nationale, une activité qu'on avait testée l'année dernière et qui revient à plus grande échelle. 

L'animation s'y fera en deux volets: découverte des techniques de pêche sur glace à la brimbale, grâce à la présence d'un pourvoyeur retraité expérimenté qui agira comme guide animateur,  suivi d'un petit cours sur la préparation du poisson et sa cuisson. 

«Le poulamon demeure un poisson méconnu et pourtant il est savoureux, d'insister

M. Massicotte. Cette activité bénéficie du soutien du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs dans le cadre du réinvestissement dans le domaine de la faune. C'est un pas de plus pour sensibiliser les pêcheurs au bon goût et aux propriétés nutritives de cette petite morue qu'est le poisson des chenaux.»

Parmi les dates à retenir, on signale le 24 janvier la Randonnée du pêcheur pour les propriétaires de motoneiges antiques (1995 et moins) le 15 janvier, Journée de la mascotte, 21 janvier/1er février, tournoi de volleyball sur neige, les 7-8 février, la Foire agro-alimentaire avec une dizaine de producteurs qui se retrouveront sous le chapiteau.

Fait à noter, les pêcheurs trop chanceux seront invités à pratiquer la remise à l'eau pour sauvegarder la ressource, comme cela se fait depuis quatre ans.  Rappelons que la pêche aux petits poissons des chenaux représente 85 000 visiteurs, 800 millions de poulamons qui remontent la rivière (ils sont déjà là) et environ 3 millions de poissons qui sont pêchés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer