Deux nouveaux élus alliés de la mairesse Auclair à Batiscan

La mairesse de Batiscan, Sonya Auclair.... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La mairesse de Batiscan, Sonya Auclair.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louise Plante
Le Nouvelliste

(Batiscan) La mairesse de Batiscan, Sonya Auclair, s'est réjouie de l'élection de Pierre Châteauneuf et de Jean Charest aux postes de conseillers laissés vacants par deux conseillers démissionnaires.

Elle déduit de ce choix que les gens de sa municipalité appuient le développement économique ainsi que son projet audacieux du parc Éconature le long du fleuve puisque les deux candidats élus les soutiennent aussi.

Elle déplore toutefois qu'un partisan des deux autres candidats ait tenté d'intimider des électeurs en cours de campagne. Au moins un cas a été rapporté au directeur des élections.

«On est surpris des résultats, a commenté Mme Auclair, qui souligne que 529 votants sur une possibilité de 922, c'est important pour une partielle.»

La mairesse rappelle que les deux opposants des conseillers élus sont des propriétaire riverains, clairement affichés contre le projet de parc Éconature, soit Jocelyn Drolet et Ginette Mathieu. Elle ne cachait pas son soulagement de réaliser que, finalement, ils ne rejoindraient pas le conseil, ce qui aurait rendu le travail de ce dernier très difficile, croit-elle.

Elle ajoute avoir appris qu'au moins une personne membre de l'équipe électorale des candidats défaits avait mené «une campagne de peur», allant même jusqu'à prétendre devant certaines personnes, qu'elle pouvait savoir pour qui elles voteraient.

«Heureusement, il y a des gens qui ne sont pas impressionnables et qui nous ont dit qu'on avait tenté de les intimider, a confié Mme Auclair. Une dame m'a même appelée pour s'en plaindre. Elle trouvait ça effrayant de se faire dire une affaire de même! Si quelque chose est secret, c'est bien un vote. On a d'ailleurs dénoncé cette personne au directeur des élections, Pierre Massicotte. Je réfléchis encore à ce qu'on va faire avec ça. À combien d'autres personnes a-t-on dit la même chose, et qui n'osent pas parler?

Combien de personnes ont été intimidées pour qu'elles signent des pétitions contre nos projets? Un moment donné, on en recevait à chaque mois. À d'autres électeurs, on aurait même dit que notre médecin quitterait Batiscan - s'ils votaient pour les candidats en faveur des projets de la mairesse. Je vous assure que je ne serai pas tolérante avec ce genre de personnes dans les prochains mois.»

Mme Auclair précise qu'elle compte bien rappeler régulièrement le résultat de ces élections complémentaires à ses opposants qui ont l'habitude de monopoliser longuement le micro lors des périodes de questions des séances du conseil.

«On va leur rappeler que la démocratie c'est ça et qu'on n'acceptera plus au conseil que nos activités soient paralysées par des comportements de ce type-là. Heureusement, on sent l'appui des citoyens dans la salle, des citoyens qui en ont ras-le-bol de ces comportements-là. Ils s'intéressent à leur municipalité même s'ils ne posent pas de questions. Leur présence est un bon support pour nous. C'est important.»

Mme Auclair déclare par ailleurs que ce ne sera pas long avant qu'elle aille rencontrer personnellement les propriétaires riverains avec les esquisses de son projet de parc. «L'été prochain, la plage sera utilisée librement par les citoyens», promet-elle, d'un ton ferme.

Le nouveau conseiller, Pierre Châteauneuf, corrobore l'analyse de la mairesse. «Oui, c'est ce qu'on doit déduire du résultat des élections, car l'enjeu, c'était ça, a-t-il confié. On va travailler ensemble et s'il y a des choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord, je vais le dire.

On est là pour discuter et arriver à des ententes. Je veux aussi qu'il y ait plus d'harmonie au conseil. M. Charest et moi avons fait campagne ensemble quand on a vu que c'est ce que faisaient nos deux adversaires et c'est sans doute ce qui explique les résultats très similaires. On a convaincu les mêmes gens», en déduit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer