Le milieu communautaire, un milieu indispensable

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louise Plante
Le Nouvelliste

(Sainte-Geneviève-de-Batiscan) Les Corporations de développement communautaire de la Mauricie s'associent cette année à la Semaine nationale de visibilité de l'action communautaire autonome (SNV-ACA) qui se tiendra jusqu'au 25 octobre.

Jean Brouillette, directeur général de la CDC des Chenaux, a confié que plus que jamais, alors que s'installe l'austérité gouvernementale, ces groupes considèrent qu'il est important de mettre de l'avant le travail et les pratiques des 4000 organismes d'action communautaire autonome qui sont à l'avant garde du développement social et communautaire au Québec.

Ces organismes, plaide-t-il, occupent une place indispensable dans tous les secteurs de la société québécoise. Sans eux, des centaines de services ne seraient plus offerts. «Déjà à bout de souffle et sous financés, les coupes gouvernementales envisagées leur font craindre le pire. La créativité a ses limites pour parer aux surcharges de travail et à la croissance des besoins.»

Au cours de cette semaine, les groupes communautaires autonomes souhaitent créer un moment de solidarité et démontrer sa volonté d'offrir des services adéquats pour que la société québécoise évolue dans un contexte propice à son développement.

Jusqu'au 25 octobre, les Corporations de développement communautaire du Centre-de-la-Mauricie, des Chenaux, du Haut-Saint-Maurice, de Maskinongé, de Mékinac et de Trois-Rivières s'associeront donc au Réseau québécois de l'action communautaire autonome (RQ-ACA), porteur principal de la semaine de sensibilisation. Des messages sur les réseaux sociaux seront transmis afin d'informer tous les citoyens de l'importance de leurs actions, «car l'action communautaire autonome est visible partout quand on regarde bien».

«C'est un parent âgé qui reçoit la visite, plusieurs fois par semaine, d'un bénévole qui vient lui porter des petits plats tout chauds, une voisine qui a dû se réfugier dans une maison d'hébergement afin d'échapper à un conjoint violent, un adolescent qui retrouve ses amis à la maison des jeunes du quartier plusieurs soirs par semaine et qui en oublie de faire des mauvais coups, un citoyen qui est accompagné dans la défense de ses droits auprès de l'assurance-emploi, une amie qui a réussi à se faire rembourser un appareil défectueux grâce à l'aide d'une association de consommateurs, etc.», illustre M. Brouillette.

Le coup d'envoi de cette semaine de sensibilisation sera donné à Montréal, le 20 octobre à compter de 9 h. Suivra un cocktail en l'honneur de l'ACA dans plusieurs régions du Québec où des lancements satellites auront lieu simultanément.

Toutes les informations sur cet événement et sur l'ensemble de semaine sont disponibles sur le tout nouveau site Web créé pour l'occasion: www.snv-aca.org.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer