Champlain: pas d'augmentation de la taxe foncière

Partager

Sur le même thème

Louise Plante
Le Nouvelliste

(Champlain) Le conseil de Champlain vient d'adopter un budget de 2 354 368 $ qui ne prévoit pas d'augmentation de la taxe foncière générale qui demeure à 0,471 $ du 100 $, et ce, malgré l'augmentation des salaires, l'accroissement des coûts du service incendie et de la diminution des redevances pour le site d'enfouissement.

Les élus ont adopté seulement deux augmentations ciblées. La taxe spéciale de l'aqueduc comprise dans les taxes sur la valeur foncière augmente de 0,0332 $ du 100 $ en raison du financement des travaux réalisés en 2012 pour l'approvisionnement en eau potable. De son côté, la taxe pour le service de police s'accroît de 0.0166 $ du 100 $, soit une augmentation de plus de 18 %, comme c'est le cas dans plusieurs municipalités riveraines d'un cours d'eau où la valeur foncière est à la hausse.

Globalement, la taxation sur la valeur foncière passe donc de 0,6107 $ à 0,6605 $ du 100 $ d'évaluation. Le tarif pour l'eau reste identique, soit 224,50 $ de l'unité alors que la taxe sur les ordures ménagères diminue de 3 %. Pour les résidences concernées, les tarifs s'appliquant aux travaux d'égout et à l'assainissement des eaux diminuent de 3,8 %.

Le maire Raymond Beaudry fait remarquer qu'en appliquant ces données à une résidence de la valeur moyenne de 185 900 $, le compte de taxes augmentera de 88 $. Si cette même maison est desservie par le réseau d'égout et le traitement des eaux usées, l'augmentation n'est que de 70 $.

Rappelons que l'année 2012 devrait se terminer avec un léger surplus. La dette à long terme de la municipalité est de 2 969 289 $.

En 2013, la municipalité prévoit entre autres poursuivre l'exploration en vue d'exploiter un troisième puits en eau potable. On terminera également la voie de contournement pour les camions qui se rendent au site d'enfouissement. Le conseil souhaite poursuivre ses recherches afin de trouver une solution pour assurer un service d'essence dans le village. Enfin, on mettra la table au cours de l'année pour les festivités du 350e anniversaire de Champlain en 2014.

Comme plusieurs municipalités au Québec soucieuses de transparence en matière de contrats, Champlain vient de se doter d'une politique de gestion pour délimiter les pouvoirs des instances, réglementer les services municipaux donnés à contrat et pour préciser les devoirs des organismes paramunicipaux bénéficiant d'une subvention. Dans la même veine, un code d'éthique des employés a été adopté qui fait suite au code d'éthique adopté pour les élus l'an dernier. On veut ainsi éviter les conflits d'intérêts, l'utilisation des ressources de la municipalité, l'utilisation et la communication de renseignements personnels, l'abus de confiance et la malversation.

Par ailleurs, le maire Beaudry a fait savoir que les travaux d'assainissement des eaux usées de la rue Jacob prévus pour cet automne, on dû être reportés au printemps prochain, les plans et devis n'étant pas prêts pour demander des soumissions et faire les travaux avant l'hiver.

Il a aussi annoncé qu'une refonte et une mise à jour du site Internet de la municipalité sont amorcées afin de pouvoir fournir une information plus adéquate.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer