Élection de Raymond Beaudry à Champlain: Paule Brunelle demande un dépouillement judiciaire

Paule Brunelle a félicité le nouveau maire de... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Paule Brunelle a félicité le nouveau maire de Champlain Raymond Beaudry après la divulgation des résultats de l'élection.

Photo: Sylvain Mayer

 

Gabriel Delisle
Le Nouvelliste

(Champlain) Les électeurs de Champlain sont divisés. Seulement treize voix séparent le nouveau maire élu Raymond Beaudry de son adversaire, l'ancienne députée bloquiste de Trois-Rivières, Paule Brunelle. La candidate défaite à la mairie de Champlain a déjà demandé un dépouillement judiciaire.

Le conseiller municipal de Champlain a reçu l'appui de 50,8 % (406 voix) alors que Paule Brunelle a récolté 49,2 % (393 voix) des votes. Très serré, le décompte des votes a pris presque deux heures hier soir. Rappelons que le poste de maire de Champlain a été laissé vacant avec le décès de Jean Robert Barnes en février dernier.

Conscient de la division du vote, le nouveau maire entend rallier les électeurs. «C'est un résultat très serré. Il faut le considérer. Je suis content de l'appui des gens, mais je prends acte du résultat du vote», a-t-il souligné quelques secondes après l'annonce du résultat. «Je dois être à l'écoute de la population.»

Une des priorités du nouveau maire est d'amener une station-service à Champlain. «Ce n'est pas normal que nous n'ayons aucun poste de gaz ici à Champlain. C'est une de mes priorités», affirme M. Beaudry.

Par ailleurs, le nouveau maire élu de Champlain se dit en défaveur de la réfection de la centrale nucléaire de Gentilly-2. «Personnellement, je suis contre. Mais, je sais que ma position ambiguë lors des élections m'a nui», estime Raymond Beaudry.

De son côté, Paule Brunelle a déjà demandé un dépouillement judiciaire. «C'est trop serré treize voix de différence. Sur 1400 électeurs, 13 voix c'est trop peu», dit-elle. «Mais je respecte ce que la population a choisi.»

L'ancienne députée fédérale de Trois-Rivières soutient que les électeurs de Champlain ont eu peur du changement. «Je représentais le changement alors que M. Beaudry incarnait la continuité», dit-elle. «Mais, le résultat est tellement serré qu'il est difficile de tirer quelque conclusion.»

Comme le conseiller Raymond Beaudry était candidat à la mairie, son poste de conseiller était aussi en jeu. Les électeurs ont appuyé à grande majorité Sébastien Marchand qui a obtenu 433 votes. Son plus proche rival, Alexandre Gauthier, a eu de son côté 262 votes alors qu'Alexandre Dumas a eu l'appui de 98 personnes.

Le taux de participation de l'ensemble de l'élection se chiffre à 57 %. Par ailleurs, le vote par anticipation tenu la semaine dernière a été très couru alors que 153 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote. Ceci est un record de participation à Champlain pour le vote par anticipation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer