Circulation à Nicolet: plusieurs citoyens soulèvent des irritants

Le consultant de la firme Ruesécure, Paul Mackey,... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le consultant de la firme Ruesécure, Paul Mackey, était sur place pour recevoir les commentaires des citoyens, en compagnie de la conseillère municipale de Nicolet, Carolyne Aubin.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) Problème de vitesse, sécurité piétionnière, achalandage sur certaines rues: voilà quelques-unes des problématiques soulevées mardi soir, à l'hôtel de ville de Nicolet, par la trentaine de citoyens venus s'exprimer sur le plan de circulation envisagé par les instances municipales.

«La Ville n'est pas conçue pour le trafic d'aujourd'hui. On essaie de réaménager aux normes de 2017 une situation qui n'a pas d'affaire à exister en 2017», a lancé Louis Caron, suggérant que certains secteurs soient limités à la circulation locale.

C'est la firme Ruesécure qui a reçu le mandat de réaliser ce plan directeur de circulation. Dans son analyse, cette compagnie tient compte de l'ensemble des usagers, piétons, cyclistes, conducteurs, commerçants et résidents. Les recommandations sont prévues pour le début de l'automne et une rencontre citoyenne précédera l'adoption du plan.

«On peut toujours s'améliorer», a expliqué d'entrée de jeu la conseillère municipale, Carolyne Aubin, tout en parlant de cette cohabitation harmonieuse recherchée entre les véhicules, les piétons et les cyclistes.

En milieu rural, certains ont déploré l'achalandage élevé, entre autres, au rang Bas-de-la-Rivière alors que la limite de vitesse à 40 km/h a tout de même eu des effets positifs, ce qui n'empêche pas une employée de l'hôpital de craindre pour sa sécurité quand elle s'y rend à pied.

Et on a rapporté cette double circulation résidentielle et récréative durant les fins de semaine, accentuée par l'intérêt des passerelles et la proximité de l'Hôtel Montfort. À cela viennent s'ajouter les véhicules lourds et la machinerie agricole.

Même s'il n'était pas là pour traiter des solutions, ce qui a eu pour effet d'en faire maugréer plus d'un dans la salle, le consultant, Paul Mackey, a tout de même suggéré de favoriser le transport actif, soit la marche et le vélo, alors qu'à sa grande surprise, la commission scolaire offre un transport quelle que soit la distance.

«La rue Saint-Jean-Baptiste n'est pas faite pour avoir une circulation aussi intense», a fait remarquer l'un des citoyens. «On sent les vibrations des camions lourds sur Mgr-Courchesne et il manque de panneaux de 50 km/h», a raconté un autre.

En ce qui concerne le boulevard Louis-Fréchette, un intervenant a proposé d'enlever les interdictions de tourner à droite au feu rouge et de «synchroniser les lumières». Et pour le piéton, il est passablement difficile de traverser cette artère principale.

Et une mère de famille, qui a vu son garçon se faire happer il y a trois ans dans la zone de débarcadère de l'école, n'a pas manqué de soulever la problématique à cet endroit. Un danger confirmé d'ailleurs par nul autre que le directeur général de la Ville, Pierre Genest, qui a évoqué les différents usages de la rue Pierre-Laviolette et l'absence de cohabitation harmonieuse.

Or, le représentant de Ruesécure soutient avoir une expertise par rapport à la sécurité autour des zones scolaires. Tout comme la particularité linéaire de Nicolet pourrait inspirer, dit-il, des solutions innovantes.

Ne faisant qu'assister à la rencontre, le haut fonctionnaire municipal a également signalé l'effervescence sur la rue du Faubourg, avec la construction d'une nouvelle garderie éducative privée sur la rue Des Pins, dans le secteur domiciliaire du Faubourg du Ruisseau. «Cela va amener un achalandage», a-t-il admis.

Finalement, l'un des citoyens présents a abordé la question des pistes cyclables tout en affirmant qu'il n'y avait pas de culture de cohabitation. «Parfois, on est obligé d'utiliser les trottoirs», a fait savoir ce cycliste.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer