Nicolet: les évacuations préventives sont écartées

Avec les débris laissés par les inondations, la... (François Gervais)

Agrandir

Avec les débris laissés par les inondations, la Ville de Nicolet se prépare en vue des grandes corvées.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) Avec une tempête parfaite qui ne figure plus au radar, la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, écarte dorénavant les appels à des évacuations préventives. «On n'est plus là du tout», a-t-elle confié, quelques jours après avoir fortement recommandé l'évacuation des résidents touchés par les inondations. Celle-ci rapportait vendredi un fleuve dont le niveau d'eau est à la baisse. «Les marées sont passées, c'est sûr qu'il y aura du vent, mais même s'il y avait beaucoup de pluie, le niveau a été revu à la baisse», a-t-elle commenté.

Les plongeurs des Forces armées canadiennes ont été... (François Gervais) - image 1.0

Agrandir

Les plongeurs des Forces armées canadiennes ont été mis à contribution à Nicolet pour inspecter l'état des murets.

François Gervais

Cette dernière parle même d'être plutôt en mode prévention et après-inondations. Des réunions sont maintenant prévues pour préparer d'éventuelles corvées et organiser une rencontre d'information pour les sinistrés sur les demandes d'aide financière et la suite des choses.

«Il y en a certains qui avaient quitté leur maison et qui commencent à les réintégrer», a-t-elle fait savoir, ne rapportant que deux utilisateurs du centre d'hébergement, et ce, par manque d'électricité à leur demeure. «Ça commençait à être compliqué de demeurer dans leur maison», renchérit la mairesse.

Celle-ci rappelle que lors des tournées effectuées par les pompiers pour inviter les résidents concernés à quitter leur maison, ceux-ci étaient «assez unanimes» pour dire qu'ils ne partiraient pas «tant que le seuil ne serait pas critique».

«Quand on parlait d'évacuation préventive, l'eau était plus haute. Là, l'eau est basse, il n'y a plus de raisons de demander ça. Là, on est vraiment plus en mode prévention. On a des plongeurs qui longent le muret de ciment qui sépare les maisons du fleuve, on fait ça par mesure préventive pour s'assurer que le muret est encore en bon état», explique Mme Dubois. Or, cette tâche a été confiée aux Forces armées canadiennes qui auraient confirmé la bonne condition des deux kilomètres de muret.

Alors que la situation des inondations semble vouloir... (François Gervais) - image 2.0

Agrandir

Alors que la situation des inondations semble vouloir se résorber, on se met déjà en mode nettoyage du côté de la Ville de Nicolet.

François Gervais

La Ville reste tout de même à pied d'oeuvre pour la fin de semaine parce que, dit-elle, «on ne sait pas trop si les gens pourraient avoir besoin encore de sacs ou si jamais le temps changeait drastiquement».

«Il y a encore des sacs, on continue à en faire pour les autres municipalités qui en auraient besoin. On continue à être sur le terrain et le centre d'hébergement va être fonctionnel aussi», a-t-elle indiqué par rapport au week-end. 

Se défendant bien de vouloir se transformer en une spécialiste d'Environnement Canada, Geneviève Dubois constate néanmoins que le niveau d'eau est bas. «C'est derrière nous. Il faudrait vraiment qu'il tombe plusieurs millimètres de pluie ou qu'il se mette à avoir des grands vents pour que ce soit alarmant», a-t-elle conclu.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer