Mairie de Bécancour: Martine Pepin fait le saut

C'est en toute simplicité que Martine Pepin a... (François Gervais)

Agrandir

C'est en toute simplicité que Martine Pepin a fait connaître sa décision de se lancer dans la course à la mairie de Bécancour, s'engageant à mener une campagne propre contre Jean-Guy Dubois.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) «Depuis un certain temps, je me suis interrogée à savoir si j'avais le bagage pour me présenter comme mairesse à la Ville de Bécancour.  Après avoir effectué un certain échantillonnage auprès des citoyens et de gens d'affaires de Bécancour, j'ai pris le temps d'analyser l'ensemble des commentaires et j'en viens à la décision que je suis prête à relever ce nouveau défi et aller au bout de mes rêves.»

Voilà comment Martine Pepin a confirmé jeudi sa candidature à la mairie de Bécancour, et ce, en présence de sa famille. Elle y affrontera le maire sortant, Jean-Guy Dubois. «C'est bien correct, on est en démocratie, il y a de l'ouverture pour tout le monde, les citoyens choisiront la personne la plus apte à diriger la ville», a fait savoir le premier magistrat, fraîchement de retour d'une mission à Sarnia afin d'y découvrir les clés de la diversification économique et d'y trouver une inspiration en vue du futur incubateur municipal.

Née à Sainte-Angèle-de-Laval, Martine Pepin est toujours résidente de «ce magnifique village qui longe les rives du fleuve Saint-Laurent». «J'ai pris la décision de m'engager envers les citoyens qui composent cette ville où le mot développement s'associe facilement à tous les domaines et ainsi, prend tout son sens», a lancé cette fière grand-mère qui dit avoir maintenant du temps à consacrer à son milieu de vie.

En conférence de presse, la vedette du jour a rappelé ses implications dans plusieurs organismes et événements de la Ville, et ce, depuis sa tendre enfance. 

«Je m'engage à travailler avec les citoyens, les organismes économiques et communautaires, sans oublier l'équipe de travail de la Ville. Le développement d'une communauté passe d'abord par la vie familiale (garderie, rétention des aînés, mise à niveau des services de loisirs, conserver ou développer les services de proximité) et la vie économique», a-t-elle ajouté.

Selon la femme d'affaires, la Ville doit reprendre en main son développement économique en consolidant les entreprises actuelles et en démarchant de nouvelles entreprises pour bonifier les offres de services sur le territoire. Entre autres, elle voit d'un mauvais oeil cette implication d'Innovation et Développement économique Trois-Rivières dans les affaires de Bécancour.

«La rive sud est composée de gens professionnels ayant à coeur le développement de leur milieu de vie où ils habitent et où ils travaillent. Chaque organisme économique a sa place sur l'échiquier du développement. Je ferai donc appel à ces gens créatifs et mobilisés pour créer un milieu de vie où il fait bon vivre et faire de vraies affaires», poursuit Mme Pépin.

Aussi, dit-elle, la proaction dans le développement durable de la Ville de Bécancour sera de la partie. «C'est un bon départ avec le Fonds Aluminerie de Bécancour pour les collectivités durables et je contribuerai à ce qu'il demeure dans le vocabulaire quotidien du monde municipal», a-t-elle promis.

Du même coup, sa décision l'amène à quitter ses fonctions à la direction générale de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec, et ce, après 22 ans. Sous le coup de midi, jeudi, Martine Pepin a donc tiré un trait sur cette longévité peu commune dans le monde des chambres de commerce

«Étant donné que le renouvellement du contrat de travail de Mme Pepin était prévu à l'agenda et non encore conclu, nous trouvions que le moment est propice à l'engagement d'une nouvelle direction générale», a commenté la présidente de l'organisme, Chantal Lafond.

À son avis, la Chambre est bien rôdée et en bonne position pour accueillir une nouvelle direction générale. «Le conseil d'administration va enclencher le processus d'embauche rapidement de manière à ce que les activités puissent suivre leurs cours. Nous désirons remercier Mme Pepin pour sa contribution exceptionnelle à la gestion et à la croissance de la Chambre. Nous lui souhaitons tout le succès escompté dans son nouveau défi», conclut Mme Lafond.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer