MRC de Bécancour: la fibre optique est arrivée

Le préfet de la MRC de Bécancour, Mario... (Marc Rochette, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais, et Daniel Béliveau, directeur.

Marc Rochette, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Sainte-Françoise) «C'est vraiment une belle journée. C'est une chose qu'on ne pensait pas voir un jour. Qui aurait pensé ça? On voyait qu'il y avait un besoin. Il va en avoir des gens fibrés, à la page, qui vont développer des entreprises.»

Avec un enthousiasme qui l'a fait sortir de son texte, le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais, pouvait difficilement contenir sa joie de voir la fibre optique faire officiellement son entrée sur le territoire.

Et il était visiblement impressionné d'accueillir autant de personnes dans sa salle multifonctionnelle de Sainte-Françoise pour venir s'informer et signer leur abonnement. Des représentants de la MRC des Appalaches s'étaient même déplacés pour «voir comment ça se passe».

C'est que depuis mardi, les foyers de la première phase du déploiement, soit ceux de Manseau, Sainte-Françoise et une partie de Lemieux, sont raccordés à la fibre optique par le fournisseur de service autorisé, Sogetel.

D'ores et déjà, pas moins de 810 résidences et entreprises peuvent bénéficier d'un confort de débit et d'usages innovants, soit 9 % de tous les occupants de la MRC. Un délai minimal de deux semaines est toutefois prévu avant de desservir le client.

«Le 100 % fibre, c'est le pouvoir d'accéder à une nouvelle dimension de partage de données, de divertissements et de sensations grâce à une technologie 100 % prête pour le futur et l'émergence de nouveaux usages. D'ici la fin de l'été 2017, tout le réseau de fibre optique devrait être construit sur le territoire de la MRC de Bécancour», a indiqué M. Lyonnais.

C'est en avril 2016 qu'un partenariat avec Sogetel fut annoncé. Mardi, l'entreprise avait déployé du personnel pour répondre aux questions des citoyens et conclure des abonnements.

«On a plus de monde qu'on en attendait», a avoué le directrice du Service à la clientèle, Manon Godin, qui fut contrainte d'ajouter un cinquième préposé.

Celle-ci était heureuse d'annoncer que la population de la phase 1 du projet de fibre optique pouvait dès maintenant profiter des services de télécommunications hautement technologiques de Sogetel, et ce, «à des prix compétitifs».

La seconde étape concernera 667 clients potentiels à l'autre partie de Lemieux, Saint-Sylvère et une partie de Sainte-Marie-de-Blandford sur une distance de 79 kilomètres. La fin des travaux est prévue pour le mois de février 2017. 

Dans un troisième temps, on desservira 2689 clients potentiels reliant l'autre partie de Sainte-Marie-de-Blandford, Deschaillons-sur-Saint-Laurent, Fortierville, Parisville, Sainte-Cécile-de-Lévrard, Saint-Pierre-les-Becquets et Sainte-Sophie-de-Lévrard pour un linéaire de 231 kilomètres. Dans ce cas, l'échéancier a été fixé au mois d'avril 2017.

La quatrième phase représente 5303 clients potentiels reliant la ville de Bécancour comprenant les six secteurs (Bécancour, Gentilly, Précieux-Sang, Sainte-Angèle-de-Laval, Sainte-Gertrude et Saint-Grégoire) pour un tracé de 396 kilomètres. Le tout devrait se terminer en juillet 2017.

Cette infrastructure longue de 809 kilomètres permettra ainsi à 9469 foyers et entreprises d'avoir accès à l'Internet haut débit, aux applications de télévision numérique de haute définition (HD) «et à bien d'autres applications». Réalisé au coût de 15 millions $, des demandes de subventions ont été déposées par la MRC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer