Défi on recycle sur la Rive Sud: l'heure est au bilan

Louis Charest, directeur général de la RIGIDBNY, Chantal... (Marc Rochette)

Agrandir

Louis Charest, directeur général de la RIGIDBNY, Chantal Lafond, présidente de la CCICQ, Émilie Charest, conseillère en gestion des matières résiduelles, et Sara Dubé, conseillère en communication à l'A.B.I.

Marc Rochette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) À l'aube de ses dix ans d'existence, l'heure était au bilan, jeudi, pour le programme Défi on recycle sur le territoire de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec (CCICQ).

«En bref, c'est 16 municipalités directement impliquées, 50 entreprises attestées, 15 projets, dont dix en cours, près de 250 jeunes sensibilisés en 2016, 45 adolescents qui ont fait 26 bandes dessinées, 52 points de dépôts pour les piles usagées, 584 000 $ pour la réalisation de projets en gestion de matières résiduelles», a annoncé la responsable de ce dossier à la CCICQ, Émilie Charest.

Depuis son entrée en poste en avril 2015, plusieurs projets ont été complétés dont l'appui à la modernisation de la consigne, l'information sur le recyclage hors foyer pour les municipalités et l'accompagnement pour la gestion en fin de vie des lampadaires SHP de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour.

Parmi les projets en cours, Mme Charest a évoqué, entre autres, le plan de gestion des matières résiduelles pour les administrations municipales, les formations dans les écoles, les concours de bandes-dessinées, la conversion des points de dépôts pour la collecte des piles usées. Sur la table à dessin, il y a le développement de capsules de sensibilisation, la collaboration avec des chercheurs, la brigade verte, le compostage W et l'économie circulaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer