Premier rapport de la mairesse de Nicolet

La nouvelle mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, a... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La nouvelle mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, a présidé sa première séance publique.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) À peine élue à ce poste, Geneviève Dubois a livré son tout premier rapport comme mairesse sur la situation financière de la Ville de Nicolet. Et pour la période budgétaire se terminant le 31 décembre 2015, on note un excédent de fonctionnement non consolidé de 1 111 880 $, à partir duquel une somme de 740 500 $ a été transférée au budget 2016.

Si l'excédent de fonctionnement non affecté est de 2 262 977 $, l'excédent de fonctionnement affecté est de 812 756 $. Les réserves financières et les fonds réservés sont de 143 551 $.

Toujours au 31 décembre 2015, la dette à long terme non consolidée s'élève à 9 296 663 $ alors que le taux global de la taxation représente 1,4165 $ par 100 $ d'évaluation.

Par ailleurs, l'investissement dans les immobilisations pour l'année 2015 était de 4 859 803 $, ce qui comprenait, entre autres, le boulevard Louis-Fréchette (1 983 179 $), l'hôtel de ville (1 214 114 $), la bibliothèque H.-N.-Biron (1 171 809 $), l'aménagement du terrain de baseball (96 512 $) et la réfection du pavage de diverses rues (66 730 $). Quant au programme triennal d'immobilisations 2016-2017-2018, il était de 24 743 660 $.

En ce qui concerne les états financiers de l'année 2016, «l'équilibre budgétaire est assuré, mais étant donné qu'il reste encore plusieurs semaines avant de terminer la présente année, il est difficile de prédire avec précision les résultats de l'année en cours», a avoué la mairesse qui présidait, du même coup, sa première séance publique.

«En regard des projets de développement pour l'année 2017, je vous rappelle que c'est en tenant compte de la capacité de payer de la population que les choix du conseil municipal seront faits», a-t-elle renchéri.

Malgré les importantes dépenses d'investissement réalisées au cours des dernières années, la Ville continuera de maintenir ces dernières à un certain niveau. Par exemple, le remplacement des compteurs d'eau à onde radio, qui a débuté en 2016, va se poursuivre sur une période de cinq ans.

Démolition de l'ancienne bibliothèque afin d'en faire un stationnement vert, mise aux normes de l'aréna Pierre-Provencher et remplacement des bandes, pavage du chemin du Pays-Brûlé, mise aux normes de la Centrale de traitement de l'eau potable et réfection de la passerelle du parc écologique de l'Anse du Port: voilà quelques projets énumérés par la mairesse Dubois.

«Plus de détails sur l'ensemble de ces projets à venir seront présentés lors de l'adoption du budget le 12 décembre prochain, à 19 h, lors d'une séance extraordinaire du conseil municipal», a-t-elle annoncé, non sans rappeler que pour 2016, la rémunération du maire se chiffre à40 379 $ et son allocation de dépenses à 16 216 $ tandis que celle des conseillers s'élève à 9 433 $ et leur allocation à 4 717 $ par année.

À la période de questions, une citoyenne a dénoncé la perte de services de santé spécialisés à Nicolet.

«Nous sommes très préoccupés par ça. Jusqu'où ça va aller? Notre urgence est-elle menacée? On réfléchit aux actions à poser. Ce n'est pas le patient qui est au coeur des préoccupations», a commenté Geneviève Dubois qui, dès mardi, profitera d'une activité pour sensibiliser l'Union des municipalités du Québec à cette problématique et ce, en compagnie de son conseiller, Stéphane Biron.

À l'ordre du jour, la nouvelle administration Dubois a adopté une résolution pour créer un comité consultatif en environnement en plus de faire connaître sa position sur le projet de loi 110. «On veut favoriser la négociation de bonne foi avec nos employés», a-t-elle expliqué.

Finalement, cette dernière a tenu à faire le point sur la valeur des permis de construction émis en date du 31 octobre, qui dépasse déjà les 20 millions de dollars alors que le bilan de la dernière année 2015 était de 22 millions de dollars. «On dénombre 57 nouveaux logements depuis le début de l'année, contre 36 pour 2015», a-t-elle conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer