Pour la santé d'un village

Un trio au coeur du maintien des services... (Marc Rochette, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un trio au coeur du maintien des services de santé à Saint-Léonard-d'Aston: Denis Roy, président de la coop, Dr Richard Proulx, médecin de famille et René Bérubé, président de la Fondation, avec des articles de hockey qui se retrouveront au souper-bénéfice.

Marc Rochette, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Saint-Léonard-d'Aston) Ce dimanche, 23 octobre, au Centre Richard-Lebeau de Saint-Léonard-d'Aston, ils seront plusieurs à contribuer au souper-bénéfice de la Fondation médicale Jean-Pierre Despins m.d. pour permettre à cette communauté rurale de maintenir «de bons services et de bons équipements».

Créée en 2002 dans un contexte de pénurie de médecin provoquée, entre autres, par le décès du Dr Jean-Pierre Despins, la Fondation et ses dirigeants auront jugé nécessaire de mettre sur pied, six ans plus tard, la coop de solidarité santé JP Despins.

«Nous n'avions pas le choix, sinon, il n'y avait plus de services de santé à Saint-Léonard-d'Aston», admet le président de la Fondation, René Bérubé.

Malgré ses deux millions de dollars déjà investis en 14 ans pour la santé en milieu rural, la Fondation espère amasser la somme de 60 000 $ pour 2016 pour continuer à acheter «des équipements les plus modernes au Québec», et ce, à la grande satisfaction des résidents en médecine de famille de l'Université de Sherbrooke. 

«De plus, nous versons des bourses d'installation à des jeunes médecins qui veulent venir pratiquer au GMF Saint-Léonard d'Aston», conclut celui qui doit d'ailleurs la vie à l'un des appareils achetés par la Fondation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer