Drouin appuie Dubois

Le maire démissionnaire de Nicolet, Alain Drouin, n'a... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire démissionnaire de Nicolet, Alain Drouin, n'a pas hésité à appuyer celle qui tente de lui succéder, Geneviève Dubois, lors du lancement de campagne de l'ancienne conseillère municipale.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) C'est devant les membres de sa famille et plusieurs amis, dont le maire de Shawinigan, Michel Angers, que la candidate à la mairie de Nicolet, Geneviève Dubois, a procédé mercredi au lancement de sa campagne électorale.

Aussi présent à l'hôtel Montfort, le premier magistrat démissionnaire, Alain Drouin, n'a pas hésité à accorder son appui à son ancienne conseillère municipale.

«Je souhaite que ce soit toi pour la Ville de Nicolet en raison de tes compétences, tes valeurs et ta sensibilité», a déclaré celui qui a siégé à ses côtés au cours des trois dernières années.

La candidate à l'élection partielle du 20 novembre prochain a également reçu, par écrit, le «soutien enthousiaste» de l'ancien député Jean-Martin Aussant, avec qui elle a travaillé.

«C'est un moment privilégié que je vis», a lancé la femme de 44 ans qui, dit-elle, a du temps et de l'énergie à consacrer à la tête de la municipalité.

Détentrice d'un baccalauréat en information scolaire et professionnelle et mère de deux jeunes adultes, Geneviève Dubois cumule plus de quinze ans d'expérience dans des fonctions de direction générale et de conseillère politique. Depuis 2013, elle occupe le poste de directrice générale du Pôle d'économie sociale de la Mauricie. 

C'est tant sous l'angle de la continuité que de la nouveauté qu'elle entend se positionner. La Ville s'étant développée «à un rythme impressionnant» au cours des dernières années, la fille de l'ex-maire Clément Dubois soutient que le défi sera de maintenir cet équilibre. 

«Ce que je propose, c'est une vision particulière, une façon singulière de travailler et un partenariat productif dans une approche gagnant-gagnant. Faire appel à l'intelligence collective et la mobiliser au service de l'essor de la collectivité, j'y travaille depuis fort longtemps et ça me passionne», a-t-elle indiqué.

Son premier projet serait celui d'un budget citoyen. Elle propose ainsi que l'équivalent de 1 % du budget municipal, soit environ 120 000 $, soit dédié à la réalisation de projets proposés par la population, et ce, dès 2018.

Ensuite, celle-ci entend rendre accessibles les informations municipales aux citoyens afin qu'ils puissent mieux comprendre les décisions prises au conseil. «La préoccupation sera de faire de Nicolet une ville intelligente, ouverte, transparente et innovante», a ajouté Mme Dubois.

Le développement d'un quartier résidentiel (de type éco-quartier) d'une dizaine de maisons présentant des caractéristiques se conformant au développement durable (récupération de l'eau de pluie, règles pour le déboisement, orientation de la construction favorable à l'économie d'énergie, et autres) figure sur sa liste de projets qu'elle aimerait mener à terme.

«Cela pourrait évidement attirer de nouveaux résidents, mais également plaire aux Nicolétains qui souhaitent construire quelque chose de différent qui correspond davantage à leurs valeurs respectueuses de l'environnement», a-t-elle plaidé.

Finalement, celle qui siège au sein de deux commissions de l'UMQ se dit préoccupée par la diminution des services de santé à Nicolet.

Rappelons que la période pour les déclarations de candidature a été fixée du 7 au 21 octobre, à 16 h 30. Si elle devait n'avoir aucun adversaire, Geneviève Dubois serait alors déclarée élue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer