Dubois confirme sa candidature à la mairie de Nicolet

Geneviève Dubois... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Geneviève Dubois

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Nicolet) La conseillère municipale Geneviève Dubois a confirmé mardi sa candidature à la mairie de Nicolet.

Mme Dubois, qui siège au conseil depuis 2013, espère ainsi succéder à Alain Drouin, qui a démissionné de son poste de maire le 9 août dernier pour des raisons de santé.

Même si la campagne électorale à la mairie de Nicolet n'est pas officiellement lancée, Mme Dubois a laissé savoir par voie de communiqué et sur les réseaux sociaux qu'elle comptait briguer la mairie de Nicolet. Elle devenait ainsi la première personne à manifester publiquement son intérêt à être élue à la tête de la ville.

À l'instar de la population nicolétaine, Mme Dubois a été surprise par la démission de M. Drouin. Or, la conseillère était prête à lancer sa campagne malgré cet imprévu.

«J'étais déjà en réflexion quant à la possibilité de poser ma candidature en 2017 si M. Drouin ne se représentait pas. J'avais donc déjà vu des gens avec qui j'avais travaillé lors de la campagne de 2013, et tâté le terrain à savoir s'ils étaient intéressés à intégrer une nouvelle fois mon équipe de campagne», mentionne Mme Dubois.

L'aspirante mairesse avoue également que, sans être prise de court, elle a quand même dû s'adapter à ce revirement de situation.

«Étant donné que les élections auront lieu un an plus tôt, la mobilisation a dû être extrêmement rapide, mais je n'étais pas prise au dépourvu», ajoute-t-elle.

Mme Dubois estime que son parcours professionnel et personnel est conséquent avec l'exercice du poste qu'elle convoite. Détentrice d'un baccalauréat en information scolaire et professionnelle, elle est directrice générale du Pôle d'économie sociale de la Mauricie.

Sur le plan politique, elle a été l'attachée politique du député Jean-Martin Aussant pendant quatre ans, avant d'être élue conseillère municipale. Cette fonction l'a amenée à siéger sur la commission de la Sécurité publique, et sur le comité Femmes et gouvernance locale de l'Union des municipalité du Québec.

S'il est encore tôt pour parler des enjeux de la campagne, Mme Dubois compte bien poursuivre le travail de son prédécesseur, tout en ajoutant sa touche personnelle.

«Nous sommes en attente des détails et des dates, puisque ces décisions sont la prérogative de la présidente des élections. De notre côté le lancement aura lieu cet automne, avec les gens qui m'appuient. J'aborderai alors des thèmes connus des citoyens, puisqu'il y a passablement de dossiers sur la table. Néanmoins, je compte apporter certaines idées bien à moi», souligne-t-elle.

Notons que les élections seront officiellement mises en place par la greffière et présidente des élections de Nicolet, Me Monique Corriveau, qui est en vacances jusqu'au 29 août.

La conseillère est consciente que bon nombre de qualités sont nécessaire pour exceller dans l'exercice de ses fonctions. Aussi, elle croit posséder plusieurs des qualités qui font les bons élus.

«Il est impératif d'avoir une vision. Il faut amener des choses à la ville, écouter sa population, et avoir la capacité de rassembler les gens. Il faut également faire preuve de confiance et de transparence. Au cours des trois dernières années, les citoyens de Nicolet ont pu constater que je possède ces qualités», indique-t-elle.

La fibre politique semble par ailleurs être forte dans la famille de Mme Dubois: son père, Clément Dubois, a lui-même été maire de Nicolet de 1987 à 1994, puis de 2001 à 2005. Si la vie professionnelle de son père a été pour elle une introduction à la vie politique, ce sont les années d'expérience qu'elle a accumulées qui ont été les plus formatrices.

«C'est certain que le fait de vivre dans une famille où la politique avait une place importante m'a fait découvrir les affaires publiques. Mais c'est vraiment mon parcours qui m'a amenée à évoluer dans le monde politique. Quand j'étais attachée politique, j'ai pu voir ce qu'était la politique provinciale. Je suis ensuite entrée de moi-même dans la politique municipale en 2013», conclut-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer