Mise en commun de ressources pour les MRC de Bécancour et Nicolet-Yamaska

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(NICOLET) Après avoir rationalisé leurs effectifs à la suite des compressions découlant du fameux pacte fiscal transitoire, voilà que les MRC de Bécancour et Nicolet franchissent un pas de plus dans leur optimisation du personnel en se dotant de ressources communes. Si l'exercice entraîne un total de trois mises à pied, l'entente de partenariat se traduira par l'ouverture de deux postes.

Ainsi, les deux organisations mèneront dorénavant une action conjointe en matière culturelle, au niveau de l'agriculture et au plan du transport des personnes.

«Pour nos milieux, c'est l'opportunité d'optimiser nos services offerts et de prioriser des actions communes afin de maximiser les retombées pour le développement de nos deux territoires. Ce partenariat permettra une présence plus importante et plus concrète auprès des agriculteurs, des intervenants culturels et des services aux citoyens en matière de transport de personne», a expliqué le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais.

Pour son homologue de la MRC de Nicolet-Yamaska, Marc Descôteaux, cette entente s'avère historique et innovatrice pour les deux régions.

«Elle constitue une opportunité inégalée pour nos deux organisations de mettre en commun nos expertises dans le milieu culturel, agricole et en transport de personnes. Ces trois secteurs représentent un lien naturel entre nos deux régions et proposeront un rayonnement régional pour Bécancour et Nicolet», a-t-il commenté.

Les deux hommes ne cachent pas que les coupes imposées par Québec ont eu un impact important au niveau de la priorisation des actions, des services et des heures de travail alloués aux employés pour les deux MRC. De plus, l'abolition de la Conférence régionale des élus du Centre-du-Québec a amené les MRC à travailler différemment pour le développement de la région et à prioriser des actions communes, d'où cette entente de partenariat.

Celle-ci prévoit l'embauche donc d'un agent ou d'une agente de développement culturel par la MRC de Nicolet-Yamaska et d'un agent ou d'une agente de développement en agroalimentaire par le CLD de la MRC de Bécancour. Les deux personnes travailleront pour les deux régions. Étant donné qu'il n'y a pas de dédoublement pour le poste de direction du transport de personne, Nancy Pépin demeurera en poste.

Au cours des prochains jours, les deux MRC procéderont à l'intégration des nouvelles offres de service. Des avis de cessation d'emploi ont toutefois été faits au cours des derniers jours, soit deux pour Bécancour et un dans Nicolet-Yamaska.

«Les MRC encouragent les personnes à postuler sur les nouveaux postes. Leur candidature sera analysée selon les critères préalablement déterminés», a-t-on conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer