Le diocèse de Nicolet généreux envers les réfugiés syriens

Dans l'ordre habituel, on retrouve Henri Bordeleau, membre... (Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve Henri Bordeleau, membre du comité local de Développement et Paix, Mgr André Gazaille, évêque de Nicolet, et Jean-Denis Lampron, nouveau président élu au Conseil national de Développement et Paix.

Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) En 2015, la campagne annuelle pour Développement et Paix dans le diocèse de Nicolet a rapporté plus de 95 000 dollars. Or, la présente collecte de fonds prévue jusqu'au 27 mars se déroule sur fond de générosité particulière à l'endroit des réfugiés syriens, pour lesquels une somme de 38 338 dollars fut recueillie lors d'une collecte spéciale.

L'automne dernier, l'évêque de Nicolet, Mgr André Gazaille, avait d'ailleurs lancé un appel à la population du Centre-du-Québec afin d'appuyer la campagne de secours d'urgence pour les réfugiés syriens. Au niveau national, c'est un montant de 2,2 millions de dollars qui avait été recueilli.

Dans ce contexte particulier de crise, Développement et Paix soutient des initiatives locales de promotion de la paix qui viennent en aide à plus de 600 000 Syriennes et Syriens.

Les dons individuels faits jusqu'au 29 février continuent d'être doublés par le gouvernement canadien grâce à son Fonds pour les secours d'urgence en Syrie.

Mais c'est le Carême de partage qui constitue la principale source de financement pour le travail de solidarité mené par Développement et Paix auprès d'une centaine de partenaires locaux en Afrique, en Amérique latine, en Asie et au Moyen-Orient.

En outre, ces fonds permettent de réaliser des programmes d'éducation au Canada, tels que la campagne d'éducation et de plaidoyer menée à l'automne dernier sur les changements climatiques.

Pour l'édition 2016 de cette campagne, le point culminant demeure le 5e dimanche du Carême, soit le 13 mars, «jour de grande collecte dans les églises», souligne Mgr Gazaille.

Quant au slogan Créons un climat de changement, il invite à agir pour accroître la justice mondiale, notamment la justice climatique.

«La campagne s'inspire de François Laudato Si'(Loué sois-tu) qui appelle à une meilleure préservation de notre maison commune, en particulier pour nos soeurs et nos frères des pays du Sud. Ces derniers subissent déjà les effets dévastateurs des changements climatiques, même s'ils contribuent peu aux émissions de carbone responsables de l'augmentation de la température», a souligné le nouveau président élu du Conseil national de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron.

Outre la collecte du 5e dimanche du Carême, celui-ci se réjouit de pouvoir compter sur la générosité des partagens, des donateurs mensuels qui s'engagent à verser un montant régulier à Développement et Paix par chèque ou prélèvement bancaire.

En 2015, les 261 membres réguliers ont donné un montant de 56 733 $, soit 59 % des dons recueillis dans le diocèse de Nicolet dans le cadre de la campagne annuelle.

Cette année, dans la région de Nicolet-Bécancour, des initiatives locales seront mises de l'avant, telles qu'une exposition de poupées et la vente de pains.

«C'est une occasion de faire quelque chose qui peut changer quelque chose», a conclu Mgr Gazaille, invitant les gens à faire un don en ligne à www.devp.org, par téléphone au 1 888 234-8533 ou en textant PAIX au 456789 pour faire un don de dix dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer