Budget 2016 à Nicolet: hausse moyenne de taxes de 1,64 %

Le maire de Nicolet a présenté, lundi soir,... (François Gervais)

Agrandir

Le maire de Nicolet a présenté, lundi soir, le budget 2016 de sa ville, en vertu duquel les résidents du secteur de l'ancienne ville bénéficieront d'un diminution de leur compte de taxes de 0,13 %

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) Si la hausse moyenne du compte de taxes sera de 1,64 % à Nicolet en 2016, le secteur de l'ancienne ville, avant la fusion de 2001, bénéficiera plutôt d'une légère diminution de 0,13 %.

Ce sont les anciennes communautés de Nicolet-Sud et Saint-Jean-Baptiste qui absorberont le coup avec des augmentations respectives de 2,96 % et 2,09 %.

Voilà ce que les contribuables ont pu apprendre, lundi soir, lors de l'adoption des prévisions budgétaires pour la prochaine année par le conseil nicolétain. Un budget bonifié de 697 641 $ par rapport à l'an dernier, pour se situer à 12 979 173 $. 

Une uniformisation de la taxation pour l'hygiène du milieu et l'état de la dette pour chacune des anciennes entités municipales expliquent les disparités.

Concrètement, pour une maison de 181 207 $ à Nicolet, soit la valeur moyenne, cela représente une baisse de 3,24 $, tandis que pour Nicolet-Sud et Saint-Jean-Baptiste, le bond est de 64,52 $ et 50,88 $ respectivement. Quant à la taxe foncière générale pour le résidentiel, elle passe de 0,996 $ à 0,885 $ du 100 dollars d'évaluation.

Si les revenus en taxes sont passés de neuf millions de dollars à 9,6 millions de dollars, c'est en raison «d'une bonne croissance de notre richesse foncière», a justifié le directeur général, Pierre Genest, évoquant la construction de 525 unités de logements en cinq ans. Sur une base mensuelle, le nombre de mises en chantier fait d'ailleurs la fierté du maire Alain Drouin, exceptionnellement peu loquace en cette soirée budgétaire tenue devant six citoyens.

Et avec le changement des compteurs d'eau qui s'amorce en 2016, sur une période de sept ans, au coût de 1,5 million de dollars, de nouvelles taxes d'eau seront appliquées, soit 50 dollars pour le résidentiel, 150 dollars pour le commercial et 300 dollars pour l'industriel. Pour l'enlèvement des ordures, les contribuables paieront 2,50 $ de plus, pour un total de 92,50 $ l'unité. Mais pour la récupération, le tarif demeure à 35 dollars l'unité.

Fait inusité à noter au niveau des charges, le poste Sécurité publique a connu une diminution de 41 272 $, pour se situer à 1 913 920 $. «Une surprise de la part de la Sûreté du Québec», a-t-on fait savoir autour de la table du conseil. Et l'indexation des salaires, de l'ordre de 2,5 %, est comprise dans la hausse de 93 074 $ du poste Administration générale, qui atteint 1 940 321 $.

Finalement, en ce qui concerne le budget triennal d'immobilisations 2016-2018, il totalise 24,7 millions de dollars, dont plus de cinq millions de dollars pour l'an prochain. À titre d'exemple, une somme de 220 000 dollars servira à finaliser les travaux de rénovation de l'hôtel de ville, qui devrait accueillir son personnel dans les premières semaines de 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer