Challenge 255: une 10e édition qui en annonce de belles à venir

Les camions lourds ont défié la piste d'accélération... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Les camions lourds ont défié la piste d'accélération au cours de la fin de semaine dans le cadre de la 10e édition du Challenge 255 de Baie-du-Febvre.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Baie-du-Febvre) La 10e édition du Challenge 255 de Baie-du-Febvre, qui s'est terminée dimanche, aura fait oublier, en partie du moins, celle de l'an passé, désastreuse sur le plan financier. Si le mauvais temps avait alors entraîné des pertes de plusieurs centaines de milliers de dollars, mettant en danger la pérennité de l'événement, force est de constater qu'elle ne sera pas tombée sur la tête des organisateurs cette année.

Avec plus de 50 000 visiteurs, plus de 1000 départs de camions, pick-up et motos, près de 200 poids lourds fortement accessoirisés brillant sous les rayons de Phébus, 450 bénévoles provenant de 25 municipalités du Québec, des spectateurs de partout au Québec, et même de France, le directeur général, Patrice Proulx, ne cachait pas sa joie, dimanche. Cette dixième édition aura déposé un baume sur le Challenge 255, alors qu'on craignait, il y a douze mois à peine, pour la survie de l'événement.

«Nous sommes très satisfaits. L'assistance était là, les stationnements ont débordé, les estrades étaient pleines. Vraiment, une très belle édition 2015», mentionne M. Proulx quelques heures à peine après la fermeture des tourniquets. «L'an dernier, le Challenge a eu une année extrêmement difficile au niveau financier, avec des pertes de plus de 250 000 $», rappelle le directeur général, en espérant que, désormais, le mauvais temps soit loin derrière.

Toute la fin de semaine, les grosses cylindrées s'en sont donné à coeur joie sur la piste d'accélération de 1690 pieds de longueur. Et ce sous les applaudissements des spectateurs tellement nombreux que l'organisation a dû improviser, samedi, de nouvelles places de stationnement à la dernière minute pour caser les voitures qui ne cessaient d'affluer.

Plus de 50 000 visiteurs, donc, dont près de 40 % était parti d'un rayon de plus de 40 kilomètres de Baie-du-Febvre. Rappelons-le, la petite municipalité compte environ 1000 habitants et ne dispose ni de restaurant grande surface, ni d'hôtel sur son territoire. Le camping de 1300 places, lui, affichait quasiment complet.

«Pour recevoir autant de gens, ça prend une grosse logistique. Il faut penser à la question sanitaire, les toilettes, à la question de la sécurité, les pancartes, les barrières, etc. C'est une grosse infrastructure pour trois jours, mais ça vaut la peine», assure M. Proulx. Les livres comptables 2015 ne sont pas encore fermés que le directeur général table sur la 11e édition. Déjà, des coureurs se sont inscrits et des amateurs ont réservé leur espace de camping. «La 11e édition est déjà commencée depuis plusieurs semaines», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer