Les Richard à l'honneur à Bécancour

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Cyrenne
Le Nouvelliste

(Bécancour) L'histoire acadienne sera, une fois de plus, à l'honneur cette fin de semaine dans le secteur Saint-Grégoire de Bécancour. La société acadienne Port-Royal rendra un hommage aux familles Richard qui sont venues s'établir près du lac Saint-Paul, à la suite de la déportation du 18e siècle.

Pour l'occasion, une exposition des généalogies de plusieurs familles Richard sera accessible au centre culturel.

Le dimanche, il y aura une messe spéciale à l'église du village qui fera revivre aux curieux les émotions du Grand Dérangement. Il y aura une reconstitution historique autour du discours de Winslow.

Par la suite, une cérémonie  commémorative se tiendra devant le monument de l'odyssée acadienne et elle sera suivie d'une criée sur le parvis, qui permettra une vente aux enchères selon la tradition acadienne.

Un repas spectacle animé par Lyne Richard et Stéphane Picard se tiendra, lui aussi, au centre culturel sur le boulevard Port-Royal. Ces activités sont accessibles au grand public et non seulement aux familles Richard.

Le village de Saint-Grégoire-le-Grand a été fondé en grande partie par des Acadiens. Trois vagues successives d'immigration dans les seigneuries contiguës de Bécancour, Godefroy et Roquetaillade ont eu lieu entre 1758 et 1802.

En 1830, la communauté était composée de 303 familles, à majorité acadienne, soit une population de 1500 personnes.

L'an dernier les Bergeron étaient à l'honneur. Pas moins de 350 personnes ont visité l'exposition de photos, tandis que 215 personnes ont pris part au repas retrouvailles rendant hommage à cette famille. Ces activités remplacent le Festicadie, qui ne sera pas de retour cette année, après six éditions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer